Du 10 au 20 octobre, l’un des festivals emblématiques de la région Lorraine, le Nancy Jazz Pulsations, fête ses 45 ans dans plusieurs lieux de la ville. Si l’événement a fédéré au fil des années avec une programmation jazzistique de pointe, deux soirées attirent notamment l’attention en invitant des artistes techno et house prestigieux dont Ellen Allien, Tommy Four Seven, Laurent Garnier ou Arnaud Rebotini.

Il y a de ces festivals qui n’en sont pas à leur coup d’essai. Et à Nancy, le « NJP » fait figure d’ambassadeur puisque sa première édition avait vu le jour en 1973. Comme toutes les belles histoires, le festival avait été lancé par une poignée de jeunes locaux désireux de produire un événement jazzistique d’envergure en Lorraine, jusqu’à devenir le rendez-vous automnal incontournable du Grand Est. Aujourd’hui, alors que le festival fête cette année ses 45 ans, ce sont pas moins de 100 000 festivaliers de tous publics et tous âges, qui s’y rendent sur une période de dix jours, où de multiples concerts et DJ sets de tous styles musicaux sont répartis dans plusieurs espaces de la ville.

Du 10 au 20 octobre, les festivités auront lieu à l’Opéra National de Lorraine ou encore à la Galerie Poirel, mais les événements électroniques susceptibles de vous attirer auront lieu les samedis 13 et vendredi 19 octobre à l’Autre Canal Nancy, la scène des musiques actuelles qui a solidement construit sa réputation dans la ville. L’événement du 13 octobre, explicitement intitulé « Berliner Techno Nacht » accueillera notamment une des reines de la scène techno allemande, Ellen Allien, et son mélange désormais renommé de techno, acid et house. À ses côtés, un autre poids lourd du genre, Tommy Four Seven, l’éternel habitué des interminables closing du Berghain à Berlin, mais aussi la techno imprégnée de noise d’Ancient Methods. Les locaux Toxic, CTL et IMECKA assureront les arrières avec des sets non moins pointus.

Le vendredi suivant, le 19 octobre, la programmation montera encore d’un cran avec la venue de deux légendes dont Laurent Garnier, tenant invétéré de la lutte pour la reconnaissance de la techno en France depuis 30 ans et parrain de la scène électronique, mais aussi Arnaud Rebotini, le pionnier live de la techno française qui performera avec son attirail de machines, synthés vintages et autres boîtes à rythmes. À noter également le live cérébral et très rythmique de SCAN X, une référence dans le domaine, et le duo lorrain One Mpc & Freddy Trigger qui viendront eux aussi montrer leur maîtrise sans failles de l’analogique. Côté house et sonorités plus chaleureuses, Ben Unzip offrira un set au groove chaloupé et teinté de disco qu’il travaille depuis 20 ans, et Matt Cheka, résident du club local LNVRS pour un set techno et tech-house. Malheureusement, ce deuxième événement affiche déjà complet – et on comprend l’engouement.

Toutes les infos sont à retrouver sur la page Facebook du festival et le site de Nancy Jazz Pulsations.