Photo à la une © Sam & Max Photo

Du 3 au 17 octobre, le festival automnal incontournable du Grand Est aura montré une pugnacité à toute épreuve malgré les difficultés relatives aux contraintes sanitaires actuelles. Retour sur l’édition réussie d’un Nancy Jazz Pulsations au format inédit.

« Nous sommes à la fois des rescapés et des privilégiés », nous confie Thibaud Rolland. Non sans humilité, le directeur et programmateur de Nancy Jazz Pulsations reconnaît avoir bénéficié d’un soutien inconditionnel de la part des festivaliers, des artistes, des institutions et des équipes du festival parmi lesquelles 129 bénévoles sont montés au créneau pour assurer cette édition.

Au total, pas moins de 28 000 spectateurs ont répondu présent à l’appel de l’évènement annuel historique de la région. Plus de 80 concerts — avec, rappelons-le, 70% d’artistes régionaux — se sont succédés en respectant un protocole sanitaire strict : concerts assis, masqués et jauges réduites. Toutefois, l’engouement était au rendez-vous : presque toutes les soirées affichaient complet, chacune témoignant de la fidélité du public de Nancy Jazz Pulsations. 

nancy-jazz-pulsations-folamour-2021
© Vincent Zobler

Un festival plébiscité par un public plus jeune que les années précédentes

Malgré les vagues d’annulation et les scénarios envisagés chaque jour par l’organisation du festival, l’évènement a su se renouveler. Et cette détermination sans faille a porté ses fruits, notamment auprès d’un public plus jeune. « La fréquentation des 18-30 ans a connu une hausse singulière cette année », reconnait Thibaud Rolland. Habitués au chapiteau itinérant Magic Mirrors les autres années — la scène « after » qui s’est vue supprimée au vu du contexte actuel —, les plus jeunes festivaliers ont néanmoins joué le jeu de la découverte grâce à une politique tarifaire inédite. L’accessibilité des concerts à tous les publics aura joué un rôle primordial dans le succès de cette édition. 

nancy-jazz-pulsations-2021
© Lucie WDL

Une forte volonté de s’inscrire dans une démarche durable 

À l’image d’un We Love Green, le festival Nancy Jazz Pulsations rappelle aussi l’importance de la responsabilité environnementale au sein du secteur évènementiel. Chaque année, les équipes décuplent d’énergie pour trouver de nouvelles solutions responsables aux enjeux écologiques d’aujourd’hui. Cette année, la mise en place des gobelets réutilisables — attendue de longue date — marque l’envie de sensibiliser le public aux problématiques actuelles. De même, la valorisation des déchets a pris une tournure inédite cette année avec le recyclage des mégots de cigarettes. Pour les plus gourmands, la majorité de la restauration avait été sélectionnée en amont et en circuit court directement auprès de petits producteurs locaux présents sur les marchés. « C’est un véritable succès au niveau de l’écologie, tout le monde a joué le jeu », se félicite l’équipe du festival. 

N’excluant pas la possibilité d’une édition estivale, Nancy Jazz Pulsations ressort de cette édition plus déterminé que jamais : « l’envie de faire est intacte, nous avons de la chance de réaliser un métier guidé par la passion, nous avons plein de projets », conclut son directeur Thibaud Rolland. Rendez-vous du 2 au 16 octobre 2021.