Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Dans ce format Inside Out, comprenez un entretien one shot avec des questions décalées et improbables, sur tout que vous ne lirez jamais sur un DJ et/ou producteur. Aujourd’hui, focus sur une des étoiles montantes de la disco house parisienne (supplément danse sans pareille), Naajet Spaciale, alors que son premier EP Ready For Take-Off vient de sortir (un extrait en exclusivité ci-dessous). 

La plus grande fierté de ta carrière ?

Faire ce que j’aime au quotidien, c’est aussi simple que ça !

Ton livre de chevet ?

Actuellement je lis Les Apparences de Gillian Flynn (c’est le livre dont est tiré le film Gone Girl). 

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

C’est plutôt une playlist avec que des morceaux R&B et Hip-hop des années 90 et 2000 ! Avec ce genre de son par exemple (pleins de souvenirs !) 

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Quand je me suis cassé le pouce à une soirée déguisée en essayant de faire un battle de break… Mémorablement affreux !

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Danser ! La preuve derrière les platines 😉

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Le premier est sans hésiter Master At Work « To Be In Love », c’est un morceau qu’écoutaient beaucoup mes parents quand j’étais plus petite. Je pourrais l’écouter en boucle dans jamais me lasser. 

Ensuite, Armand Van Helden « Work Me Goddammit », que je joue à pratiquement tout le temps et qui retourne le dancefloor ! 

Et enfin, Joey Negro « Taste The Groove (Hot Toddy mix) » : la pépite funky parfaite pour bien démarrer une soirée. 

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Ce que je fais déjà à côté : de la communication pour des lieux culturels. Mais si devait sortir du milieu culturel, je ferais de la cuisine sans hésiter.

Si tu étais un objet ?

Une platine vinyle ou une CDJ, pour pouvoir entendre le maximum de tracks possible !

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

J’aurais vraiment aimé avoir la chance de voir Prince, autant pour sa musique (que j’adore) que pour le show !

Un rituel avant de monter sur scène ?

À part me tartiner de paillettes ? 

Quelle est ta passion inavouable ?

Les couchés de soleil, ouai je sais c’est kitch mais ça me subjugue constamment. Et manger évidemment !

Ton plat préféré ?

Le couscous du papa. 

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

« Sushi And Baklava » de Fatima Yamaha. Quand je pense à le jouer ce n’est jamais le bon moment, et sinon j’oublie toujours de le jouer. 

Si tu devais sampler une BO de film ?

La musique du 5e élément, un des films que j’ai le plus regardé. Peut-être juste pour sampler la voix de Ruby Rodd !

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Ce n’est pas spécialement insolite, mais je rêve de pouvoir un jour jouer en Australie. J’y ai vécu pendant un an, et ça serait vraiment la chance de pouvoir y retourner et d’inviter pleins de potes à venir me voir jouer. Un jour peut-être…

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

Je galère si j’ai pas au moins 8h de sommeil par nuit. Pour un DJ c’est pratique !

Vous pouvez suivre Naajet Spaciale sur Facebook, Soundcloud et Instagram. Retrouvez l’extrait de son premier EP ci-dessous.