Photo à la une © D.R.

Le groupe britannique de défense de l’environnement Music Declares Emergency (MDE) sort le « premier » vinyle bioplastique à base de plantes au monde, avec des titres de BICEP, Porridge Audio, Angel Olsen et Black Country. 

Avec comme objectif de fédérer l’industrie musicale autour de pratiques plus durables et responsables sur le plan écologique et social, l’association Evolution Music annonçait en mai dernier avoir terminé de développer le premier disque vinyle bioplastique au monde. 

Dans une industrie qui s’avère souvent très polluante, ce nouveau produit est considéré « comme le premier d’une nouvelle vague de solutions qui aideront à résoudre certains des problèmes les plus importants de notre époque », explique Marc Carey, professeur de musicologie et contributeur du projet, ajoutant que « le fait d’avoir le soutien et le plaidoyer des leaders de l’industrie musicale, en particulier ceux qui sont à l’avant-garde de la lutte contre les problèmes environnementaux et sociaux, prouve qu’il y a une demande sérieuse pour faire avancer les choses, pour renverser les énormes impacts de l’industrie musicale, et rapidement. » En bref, cette initiative vise à la décarbonisation de la production de produits physique dans le secteur musical. 

Le vinyle a été travaillé en collaboration avec le célèbre label britannique Ninja Tune, et comprend quatre titres d’artistes affiliés au label, Bicep, Porridge Radio, Angel Olsen and Black Country et New Road. Music Declares Emergency offrira 20 copies lors d’un tirage au sort dans le cadre de sa campagne NO MUSIC ON A DEAD PLANET

Lancé en juillet 2019 au Royaume-Uni, MDE s’étend désormais sur trois continents et est soutenu par plus de 6 000 organisations, artistes et contributeurs à travers le monde. 

Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet.