Cousin Européen du légendaire Movement Electronic Music Festival établi à Detroit depuis l’an 2000, le Movement Festival de Turin accueille chaque automne les performances de certains des meilleurs musiciens et DJs internationaux, et fidélise face à eux plusieurs dizaines de milliers de festivaliers. La douzième édition aura lieu du 28 octobre au 1er novembre prochain dans l’énorme site industriel du Lingotto Fiere, mais aussi dans d’autres spots de la ville italienne. Trouve-t-on meilleure raison d’aller y célébrer Halloween ?

Ouvert en 2006 pour célébrer la fin des jeux olympiques d’hiver, le cousin italien du Detroit Electronic Music Festival s’est implanté dans la ville turinoise – jusqu’à en devenir son plus grand rendez-vous annuel en matière de musique électronique (avec son alter-ego estival, le « KFF » ou Kappa FuturFestival de juillet). Un lieu vertigineusement grand, et un line-up où l’on n’aurait du mal à définir qui est la tête d’affiche.

Cette année, le main event marquera le début de l’ « Halloweek », en invitant nombre de monstres de la musique électronique à délivrer leur sélection gargantuesque dès le 28 octobre. Pour la techno, les pionniers Jeff Mills et Emmanuel Top seront entourés de pointures comme Lil’louis, Luigi MadonnaLuca Agnelli, Luciano, Marcel Fengler ou Monika Kruse. La house ne sera pas en reste avec le mage Kerri Chandler ou le back2back en trio d’Apollonia. Une large part sera consacrée aux lives puissants de Robert Hood, Recondite ou Tycho.

La clôture du 31, jour d’Halloween, sera elle assurée par les 6 decks (en exclusivité mondiale) de Ben Sims et DVS1, et ici encore de grands représentants de la techno dont Chris Liebing, Derrick May, Len Faki, Nastia, Sven Väth, ou Sam Paganini. Les amateurs de house ne seront pas oubliés avec le live mélodique de Coblestone Jazz, le résident de Détroit Mike Huckaby, Modeselektor, Sonja Moonear ou encore (et pas des moindres) le trio micro house du RPR Soundsystem (Rhadoo, Raresh et Petre Inspericu).

Entre ces deux mains shows, ceux qui ne seraient pas rassasiés pourront retrouver la techno berlinoise de Rodhåd au Big Club et le magicien house San Proper au Milk.

Nul doute que le festival a aujourd’hui permis à Turin de propulser la vieille cité industrielle au rang d’incontournable événement européen.

Movement Torino Music Festival : Site / Page Facebook