Photo à la une © Romin Favre

Si la plupart connaissent Molly comme l’un des emblèmes françaises à l’international pour ses sets et productions mentales aux confins de la deep house et minimale, il en sera tout autre vendredi soir. La grande nuit DISCO DISCO dédiée au disco, funk, soul, house et autres revival au rythme des boules à facettes, va faire résonner ses meilleures pépites sous le Palais de Tokyo. Car Molly a en fait bien plus que ça dans son sac : si ses sets séduisent partout à l’international, c’est pour sa capacité à jongler entre plusieurs styles.

Que représente l’âge d’or du disco pour toi ? 

Je dirais fin des années 70, surtout vers 77-79, avec des artistes comme First choice, Gwen McCrae, Queen Samantha, Cloud One, évidement Georges Benson, mais c’est aussi les grandes années du studio 54, les soirées Loft de David Mancuso, Larry Levan etc… Une époque que j’aurais adoré vivre !

Excitée à l’idée de te prêter à un exercice peut-être différent de ce que tu as l’habitude de jouer ? 

Oh oui !!! J’aime beaucoup jouer Disco/Funk/Oldschool house… Je ne le fais que pour des événements particuliers mais il m’arrive aussi des fois de terminer mes sets sur du Disco (ce que j’ai pu faire lors de ma dernière date au Mexique par exemple).

S’il y avait un sample/track phare du disco que tu réutiliserais dans une production ? 

Ah il y en a beaucoup ! Beaucoup de morceaux actuels utilisent des samples du disco… Cependant je ne sample pas dans mes productions, ce n’est pas un exercice que j’ai l’habitude de pratiquer : le sampling c’est un art ! Mais pour en citer un, je dirais Caramel – L’Amour Toujours L’Amour

Tes deux derniers EPs sur Groovement et Giegling sont plutôt à l’antipode de ce genre musical. C’est un plaisir pour toi de pouvoir jouer autre chose dans tes sets que ce que tu as l’habitude de produire ?

Oui complètement ! Disons que je joue et produis une musique plutôt mentale, alors que là c’est tout l’opposé. Je trouve ça assez léger et l’ambiance sur le dancefloor et l’effet que ça fait sur les gens, c’est magique !!! Même moi, je passe en général le set les bras en l’air, le sourire jusqu’aux oreilles…

Tu nous livres tes 5 essentiels qu’on pourra peut-être entendre vendredi soir ? 

Essentiel #1: Gwen McCrae, « Keep the fire Burning« 

Le titre veut tout dire : « Keep the fire Burning », un grand classique que tout le monde adore.

Essentiel #2: Peter Jacques Band – « Walking On Music« 

Un classique du Disco qui a fait ses entrées sur les ondes autour de 1978, puis joué sur les ondes radio et dans tous les clubs à l’époque.

Essentiel #3:  Love Symphony Orchestra, « Let me be your Phantasy« 

Un titre phare Disco de la fin des années 70 dans lequel on entend déjà les prémices de ce que l’on appellera plus tard « la House ». 

Essentiel #4: Michael Jackson, « Rock With You« 

Sublime titre de Michael qui a été pas mal samplé/edité/ remixé…

Essentiel #5: Loose Joints, It’s All Over My Face

Difficile de ne pas citer celui-ci, on le retrouve dans les compilations LOFT de David Mancuso. 

Suivez Molly : Facebook / Soundcloud / Instagram

DISCO DISCO, Vendredi 15 février au Palais de Tokyo : DISCO DISCO ✦ Interstellar Funk · Molly · Rahaan · Dusty Fingers