Photo à la une © Van Malleghem/DPPI

Le 8 novembre, le producteur électronique français et grand aventurier Molécule va suivre le voilier du skipper Thomas Ruyant dans sa traversée pour le Vendée Globe. 16 micros et 13 caméras lui serviront à enregistrer des sons et images pour ses futures productions. 

Créer un album inspiré des bruits de la nature et enregistré dans des conditions extrêmes : c’est le challenge que se donne régulièrement Molécule. En 2015, pour son album 60° 43’ Nord, le producteur de musique électronique s’était isolé sur un chalutier de l’Atlantique Nord pour enregistrer une myriade de sonorités et produire son opus. En 2018, il s’isole au Groenland pour son film en VR -22.7°C, une création immersive en réalité virtuelle en partenariat avec Arte pour nous faire partir à la découverte de l’Arctique, un monde hostile fait de sons et vibrations mystiques. Début 2020, Molécule sortait aussi Nazaré, un EP largement inspiré des vagues géantes sous les planches des surfeurs au Portugal.

Mission Vendée Globe

Pour son nouveau projet, Molécule prévoit cette fois-ci de réaliser une captation sonore et visuelle du Vendée Globe, la célèbre course à voile qui partira des Sables d’Olonne le 8 novembre prochain. Si le producteur ne pourra cette fois-ci pas embarquer sur un monocoque, il y installera près de 16 micros et 13 caméras fixes sur le voilier du skipper français Thomas Ruyant, pour suivre sa course jusqu’à l’arrivée. 

Bruits des vagues, de la cale, du vent dans les voiles, de la drisse qui claque… Sur trois océans, ce dispositif lui permettra d’enregistrer des centaines voire des milliers de sons et d’images qui serviront – sûrement – à l’élaboration d’un nouvel EP ou album prochainement. Un seul but : capturer la beauté de l’océan et être au plus près des sensations extrêmes du navigateur. 

Grâce à son installation artistique, Molécule souhaite aussi donner de la visibilité au projet solidaire LinkedOut, l’application de dons aux personnes sans-abri et d’entraide aux personnes en grande précarité et en recherche d’emploi que défend Thomas Ruyant. Pendant le confinement, Molécule avait aussi sorti la compilation Music For Containment dont tous les bénéfices avaient été reversés à la Fondation de France dans la lutte contre le virus. 

Retrouvez le teaser ci-dessous.