La DJ parisienne Lyss livre 1h de mix éclectique entre house, EBM et electro. À consommer sans modération. 

Qui es-tu ?

Hello ! Alors moi c’est Lyss, Alicia et j’ai commencé à mixer en 2019 à Beyrouth au Liban avec pour but de monter mon collectif afin de faire des événements immersifs en petit comité dans la capitale. Je suis arrivée à Paris fin 2020 et depuis j’ai eu la chance de mixer dans pas mal d’endroits qui sont super cool.

Ce qui a débuté comme une envie de juste faire danser mes potes est très vite devenue une passion à part entière dans ma vie. Aujourd’hui la musique prend 90% de mon temps que ça soit en tant que DJ ou dans ma vie pro et perso. Je viens d’une famille passionnée de musique que ce soit de musique arabe, disco, soul, jazz ou funk. On est plusieurs à être DJ que ce soit mon oncle dans les années 90 en Algérie ou même mon cousin avec qui je partage le plus ma passion.

Mes débuts à Beyrouth étaient parsemés d’obstacles, ce qui m’a permis de très vite faire mes armes et de développer une approche du mix assez émotionnelle et dénuées de quelconques règles. Contrairement à Paris, il est dur de pouvoir se faire une place quand on débute (et qu’on est une femme, il faut se le dire) et j’aimerais pouvoir changer ça en accompagnant les futures DJs et productrices, que ce soit ici ou à Beyrouth. 

Dans quel mood étais-tu lorsque tu as enregistré ce podcast ? 

Très fatiguée après un all night long et je cherchais un gros boost d’énergie qui est retransmis dans ce set. 

Quel serait le moment idéal pour l’écouter ? 

Alors absolument pas un dimanche aprem si tu cherches à te reposer… (tout le contraire de moi). Le moment idéal serait surtout avant de sortir en club, histoire de se mettre dans le mood.

Quels sont les artistes / labels que tu as sélectionnés et pourquoi ?

On a des influences Anderson et Sleep D, des sons un peu plus EBM avec David Body et un edit de Marvin & Guy, des moments house aussi avec JX et Uncle Knows. On a aussi un track de DJ City du label Cocktail D’amore qui est mon label préféré et un petit moment rai.

Le but était de faire un set qui regroupe tout ce que j’aime dans la musique électronique et que je joue avec l’objectif d’avoir une touche d’éclectisme et de surtout donner envie de danser. J’ai énormément été inspiré de Powder (mon artiste préférée) de mes derniers voyages que ce soit Berlin ou Beyrouth, mais aussi de pleins d’artistes de mon entourage que j’admire énormément. 

Quelles sont tes autres actualités à venir ? 

On a prévu de lancer un label et une structure d’accompagnement avec le collectif Yakamoz que j’ai rejoint depuis peu ! On travaille sur le projet depuis l’été dernier et on a super hâte de le lancer et de pouvoir partager nos skills et expériences, mais aussi d’apprendre des femmes qu’on va accompagner. Quelques dates sympaes qui arrivent aussi pour cette fin de mois que ce soit à l’appart du Badaboum, à l’Alimentation Générale et plein d’autres à Paris en novembre et j’espère quelques une à Beyrouth en décembre ! 

Tracklist : 

Fantastic Man – Out of my World
DJ City – Sophies Team
Kolter – Went Too Far
Original Rockers meets the Groove Corporation – Stoned (Kashmir Twist mix)
Anderson – Ezee Beatz (Kinky Vocal Mix)
Sleep D – Border Control (Ahora Sí) Ft. Ivy Barkakati & Furious Frank
David Body – Salt Swing (Marching Machines Remix)
JX – Son Of A Gun (Original Mix)
Meg Ward – Have Ur Love
Unknown – Native Love (Marvin & Guy Edit)
Super Drama – JMNTK (Jorkes XTC Chamber Remix)
HARD FIST – Cheb Kada (Khemir “Italo Raï” edit)
Uncle Knows – FLOCK (Original Mix)
Abdul Raeva – Intro To Gabber
Ed Hodge – Zest