Le DJ et co-fondateur de Rinse France livre une démonstration maîtrisée d’une heure entre baile funk, électro, rap et techno. 

Qui es-tu ?

Hello, moi c’est Laurent aka Azamat B, ça fait un peu plus de 15 ans que j’ai commencé à mixer et à organiser des teufs, tout d’abord à Perpignan ma ville natale, avec mon équipe La Big Familia, puis à Montpellier avec Radio Los Santos. J’ai ensuite bougé à Montréal pendant 3 ans, où j’ai organisé beaucoup de soirées avec un collectif qui s’appelle Boomclap, aux côtés de Sinjin Hawke, M. Bootyspoon, Markus G de LOL Boys, et finalement j’ai déménagé à Paris en 2012, et en 2014 j’ai co-fondé Rinse France avec Manaré.

Depuis je me suis occupé de la programmation de Rinse pendant 5/6 ans et ces dernières années je me suis focalisé sur les événements qu’on fait avec la radio. J’ai aussi bossé sur des petits festivals à côté de Perpignan, La Calypso et Vermeille, qui ont été des supers expériences.

En tant que DJ, je joue énormément de choses. J’ai eu l’occasion d’être résident dans des soirées Rap, faisant partie du collectif Perreo Supremo qui est orienté plus Reggaeton et Dembow, j’ai aussi été résident à l’Hôtel Bourbon où je jouais beaucoup de Funk et de Disco, et je joue aussi beaucoup de musique électronique au sens large du terme, comme vous allez pouvoir vous en rendre compte avec ce podcast.
Tout ça m’a amené à mixer dans pas mal de pays, de festivals et de clubs assez mythiques, et c’est un truc pour lequel je m’estime vraiment chanceux. De pouvoir continuer à faire ça après tout ce temps, même s’il y a des hauts et des bas, c’est vraiment quelque chose que je ne prends pas pour acquis.

Je ne produis pas de musique, en dehors d’un projet fait il y a quelques années avec Sinjin Hawke qui s’appelle ITFW, et c’est ce qui fait que j’essaie d’être un DJ qui ne se fixe pas forcément de limite de genres, c’est ce qui fait que je peux jouer des choses très différentes les unes des autres, je m’intéresse constamment à des nouvelles choses autant qu’aux cultures qui entourent les genres musicaux que je joue.

Dans quel mood étais-tu lorsque tu as enregistré ce podcast ?

Étant résident sur Rinse, je prépare de nouveaux mix tous les mois, donc j’ai un peu mes petites habitudes. J’ai tendance à tout préparer un peu en dernière minute, mais comme ça faisait longtemps qu’on m’avait pas demandé de faire un mix comme celui ci, je me suis pas mal pris la tête dessus on va pas se mentir !

Sur la radio j’ai des gens qui suivent mes émissions, mais faire un mix pour Dure Vie c’est aussi l’occasion de toucher des gens qui n’ont jamais entendu parler de ce que je fais, donc ça reste toujours un challenge en soit, mais j’aime bien, ça m’aide à me prendre un peu plus la tête dans le bon sens du terme.

Quel serait le moment idéal pour l’écouter ?

En regardant au loin sur la Mer Méditerranée, en haut d’une falaise.

Quels sont les artistes / labels que tu as sélectionnés et pourquoi ?

Ça va de Amor Satyr à Bjarki, de Triplego à Aphex Twin, c’est vraiment large comme sélection. Je commence avec un track qui va sortir sur le label Kaizen de ma pote Madam X, il y a une exclu de Greg et King Doudou remixé par Simo Cell à sortir sur La Vibe, le prochain track de mon gars M. Bootyspoon qui va sortir sur Rhythm Section, une exclu aussi de Hyas et Sentiments sous leur projet Warn Twice qui sortira sur Bardouin Music pour ne citer qu’eux.

J’inclus beaucoup de tracks de potos, d’artistes que je connais de près ou de loin et qui me font passer leurs tracks, je pense que c’est important de soutenir la musique que font les gens autour de soi en tant que DJ.

L’idée c’est de proposer quelque chose qui est représentatif de ce qui m’inspire, ce que j’aime jouer en soirée, mais aussi que j’aime écouter. Avant tout je suis rentré dans tout ça en étant un fan de musique, donc j’essaie toujours de me placer dans la position de si j’étais dans une teuf, ce que j’aimerais écouter. Ça donne un mix où je mélange beaucoup de genres et d’influences. Sur ce mix on ressent bien évidemment une grosse influence UK, et Electro, mais il y aussi du Rap, de la Techno, des éléments de Baile Funk, pas mal de drums tracks…

Quelles sont tes autres actualités ?

Ce mois ci pour un fois c’est assez calme, j’ai pas de date mais je vais faire mon pèlerinage annuel au meilleur festival de France le Positive Education ce weekend, et le mois prochain je joue à la Machine le 3 Décembre avec ANACO sous Perreo Supremo à la soirée Reggaeton Fusion Gang, je serai en b2b all night long avec Simo Cell le 16 décembre à Paris à la Rotonde, puis une série de soirées à Perpignan pendant les fêtes chez les potos du Comptoir avec ma tcheam la Big Familia.

Suivez Azamat B sur Facebook, Soundcloud & Instagram.

Tracklist :

Cimm – It’s Alright // Forthcoming on Kaizen Records
Henzo – Finola Shake // YCO
Chico Blanco & Soto Asa – Tres Katas // Mareo
Amor Satyr – Dragonfly Glider // Nezha Records
Destrata – Amphibian Barrier // Woozy
Axefield – Root Down Rhythm // Who’s Susan
Karima F – Sheer Rage // Schloss Records
G3 – ZUMA Riddim // Self Released
Greg & King Doudou – Dembox Tronico (Simo Cell Remix) // Forthcoming on La Vibe
TripleGo – BRRR 2 // Twareg Music
Warn Twice – In The Distance // Bardouin Music)
Cameo Blush – Template // Unknown Untitled
Principles Of Geometry – RAM (Skee Mask Remix) // Tigersushi
DJ OVERDOSE – Show ‘M What you Got // LIES records
M. Bootyspoon – SH-101 PUNISHER // Forthcoming on Rhythm Section
Bjarki – Woo! // Bjarki
AFX – VBS.Redlof.B // Rephlex