Du 16 au 18 octobre et du 30 octobre au 1er novembre, le Sarcus festival va organiser des mini week-ends de déconnexion électronique à défaut d’avoir pu y organiser son vrai festival en septembre. L’endroit idéal à quelques heures de Paris pour faire la fête, profiter du cadre et lâcher son téléphone. 

Depuis 5 ans, le Sarcus festival, premier festival « sans portables », s’est installé dans le spot idyllique du Château Monastère de la Courroirie, dans la vallée de la Loire, et y organise des véritables « déconnexions électroniques » en transformant l’endroit grâce aux DJ sets et performances live d’artistes 100% français, performances de spectacle vivant et arts numériques.

Cette année pourtant, le format doit être revisité car le festival a connu le même sort d’annulation que l’ensemble des festivals de musique français face à la crise sanitaire. Pour accueillir tout de même ses festivaliers, le Sarcus va organiser des « week-ends de fête et de déconnexion » du 16 au 18 octobre et du 30 octobre au 1er novembre, idéal pour s’aérer après ces mois de retour très timide à la normale. 

Au programme : petit déjeuner, déjeuner et dîner compris au sein de cette bâtisse classée monument historique du XIè siècle, mais aussi dégustation de vins et produits locaux, visites du château, cours de yoga, travail du bois et botanique, mais aussi et surtout la fête, avec des open air en journée et un club intimiste toute la nuit, le tout bien sûr sans portables. De toute évidence, la capacité est très limitée et conforme aux restrictions sanitaires imposées.

Un crowdfunding pour rester ouvert toute l’année 

Pour que le projet puisse continuer à exister, le Sarcus a lancé une campagne de financement participative sur don libre afin de pouvoir conserver sa présence dans le château. « Nous voulons saisir l’opportunité d’installer durablement la vision novatrice de Sarcus dans son îlot de déconnexion.« , explique l’équipe du festival. « Nos valeurs et nos engagements n’ont jamais été aussi actuels et vivants, alors pourquoi ne pas les faire résonner tout au long de l’année ? » 

Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook du Sarcus et sur l’événement Facebook, et la campagne de financement sur ce lien