Massive Attack fait son grand retour. Mercredi dernier, le groupe anglais annonçait la sortie surprise d’un nouvel EP, Euphoria, après 4 ans d’absence. Résultat : 3 titres engagés au service de causes politiques et environnementales. 

Depuis leur album The Spoils en 2016, Massive Attack n’avait plus rien sorti. Les fans ont donc été ravis d’apprendre que le groupe anglais allait faire son retour mercredi dernier, via un post sur la page Instagram d’un de ses membres fondateurs, Robert Del Naja. Les trois titres de l’EP ont ensuite été publiés sur Instagram et Youtube pendant le week-end. 

Via cet EP, Massive Attack renouvelle notamment son engagement pour les causes environnementales et climatiques. « Le confinement a mis en évidence les meilleurs aspects et les pires défauts de l’humanité« , a déclaré le groupe à la sortie de l’EP, détaillant que « cette période d’incertitude et d’anxiété [les] a obligés à méditer sur la nécessité évidente de changer les systèmes nuisibles dans lesquels nous vivons ». 

Voir cette publication sur Instagram

#eutopiaEP

Une publication partagée par Robert Del Naja (@robert3delnaja) le

Ce n’est en effet pas la première fois que Massive Attack s’engage pour le climat. En février 2019, le groupe s’était associé au Centre Tyndall de l’Université de Manchester, une organisation qui rassemble scientifiques, économistes, ingénieurs et spécialistes des sciences sociales, pour étudier et cartographier en profondeur l’empreinte carbone des tournées des artistes et groupes du monde entier. À cette occasion, les données de leurs propres tournées et sessions d’enregistrement y sont mis à profit pour fournir des informations et des conseils à l’ensemble de l’industrie de la musique.

Dans les titres d’Euphoria, Massive Attack a également intégré plusieurs discours scientifiques et politiques dont celui de Christiana Figueres, l’auteure de l’accord de Paris sur le climat, celui de Guy Standing, le fondateur du revenu universel, et celui de Gabriel Zucman, à l’origine de l’invention de l’impôt sur la fortune aux Etats-Unis, précise Crack Magazine. « En travaillant avec trois experts, nous avons créé un dialogue sonore et visuel autour de ces problèmes structurels mondiaux, qui prennent la forme d’une urgence climatique, de l’extraction des paradis fiscaux et du revenu de base universel », a également détaillé le groupe. 

Les 3 titres de l’EP sont disponibles à l’écoute ci-dessous.