Photo à la une © The 100 Club by Historic England, Chris Redgrave

Au Royaume-Uni, les salles de concert et clubs sont sur le point de tester un nouveau système de « passeport santé », pour espérer à leur tour faire redémarrer le secteur musical et événementiel le plus rapidement possible. 

En janvier, la salle de concerts et club londonien The 100 Club lançait un nouveau système de ventilation qui pourrait ouvrir la voie à des solutions sur le long terme pour l’organisation d’événements dans les clubs et les lieux de musique en temps de pandémie. L’établissement était le premier à tester un système conçu pour éliminer jusqu’à 99,9% des agents pathogènes aéroportés (transmis dans l’air par des petites particules), y compris donc le pour la COVID-19 (et ses variants). 

Suite à ces tests, l’application You Check, lancée à l’origine à la mi-2019 comme un système de billetterie et d’identification permettant de contourner les tourniquets et d’aider à mettre les promoteurs en relation directe avec leur public, a lancé un « passeport santé ».

À l’intérieur de cette application, You Check intègre notamment les résultats des tests à la COVID-19 et permet de relier les deux mêmes entités (publics et organisateurs), en dirigeant les premiers vers des pôles permettant de relier des tests et les seconds de pouvoir consulter les résultats sur l’application. 

« Nous travaillons, non exclusivement, avec Innova en termes de tests, une technologie qui recherche une charge virale suffisamment élevée pour être contagieuse avec une précision de plus de 97%« , a déclaré Fred Krefting, le fondateur et PDG de You Check. De son côté, le PDF de Music Venue Trust s’est félicité d’une technologie qui « pourrait faire partie d’un processus complet qui nous permet de rouvrir chaque salle en toute sécurité et de la faire revivre en direct« .

Les premiers tests dans les clubs auront lieu à Londres dès le mois de mars, dans le 100 Club et le Bristol’s Exchange. Sur place, les événements seront organisés avec une jauge réduite à 25 % de leur effectif habituel, et deux séries de tests avec les mêmes personnes seront réalisés, avant et après. 

Toujours pour espérer trouver le moyen le plus viable de réouvrir les clubs en Angleterre, l’application You Check travaille également avec un spécialiste des masques antibactériens et une société d’éclairage qui élimine les agents pathogènes aéroportés par rayonnement UV. 

En Europe, des initiatives similaires ont déjà eu lieu à Barcelone et en Allemagne. En février, la France accueillera elle aussi ses deux premiers concerts-test de 1000 personnes au Dôme de Marseille