Deux événements accueilleront 6000 personnes dans le cadre de la série d’événements-tests organisée par le gouvernement britannique à partir du mois d’avril. 

Après un an de fermeture, les clubs et salles de concert britanniques retrouvaient un peu d’espoir le 22 février lors de l’allocution de Boris Johnson. Le Premier ministre y avait dévoilé la nouvelle feuille de route de la reprise d’activité progressive du pays en 4 étapes, dont une réouverture possible des lieux festifs le 21 juin, date symbolique de la Fête de la Musique, sous réserve bien sûr d’une stabilisation de l’épidémie. 

Depuis, les événements fleurissent aux quatre coins de l’Angleterre. Le club londonien Fabric annonçait quelques jours après un week-end marathon de 42 heures pour sa réouverture le 25 juin, et de nombreux festivals affichaient sold out seulement quelques heures après le lancement de leurs billetteries. 

À la mi-mars, le secrétaire d’État au numérique, à la culture, aux médias et au sport Oliver Dowden a suivi cette lancée en déclarant dans une interview au Sunday Times qu’une série d’événements-tests aurait lieu dès le mois d’avril pour envisager le retour des événements festifs. Baptisé The Events Research Program (ERP), ce plan d’action comprendra une douzaine de rendez-vous organisés en avril et en mai pour tester la possibilité de permettre au public de revenir dans les salles de sport, les théâtres et les clubs sans recours à la distanciation sociale.

En tête de file, la ville de Liverpool accueillera ce mois-ci deux soirées, un spectacle de comédie et une conférence. Les 30 avril et 1er mai, 3 000 personnes se rendront chaque jour au stade Bramley-Moore Dock pour deux événements du DJ et producteur Yousef (du label Circus Recordings). Les participants doivent impérativement habiter Liverpool, devront faire un test antigénique avant l’événement puis un second quelques jours après. 

Selon le Département du Numérique, de la Culture, des Médias et des Sports (DCMS), le protocole comprendra aussi une amélioration accrue de la ventilation et un réaménagement des lieux. « Nous serons guidés par les experts scientifiques et médicaux, mais nous travaillerons d’arrache-pied pour y parvenir« , explique Oliver Dowden dans cette même interview. « Nous voulons que les gens puissent à nouveau profiter de ce qu’ils aiment et que certains de nos secteurs de croissance les plus importants se remettent sur piedIl s’agit d’étapes importantes vers un été spécial dont nous avons tous besoin, et que je m’efforce de réaliser. »