Dans la métropole lilloise, l’emblématique NAME festival, pensé et fondé par Art Point M, revient pour deux grandes nuits de musiques électroniques les 30 septembre et 1er octobre prochains

En 1991, l’artiste Fanny Bouyagui crée Art Point M, dans l’optique de réinvestir des espaces industriels abandonnés et des lieux phares de l’histoire roubaisienne. Depuis, Art Point M s’est déployé au travers de nombreux évènements comme la Braderie de l’Art qui mêle design de récupération, do it yourself, technologies issues du FaBlab et se tient au coeur des anciens bains municipaux, ou au travers d’évènements comme le Lille Tatoo Festival.

En 2005, l’ambition de défendre l’ouverture d’esprit, la tolérance et la diversité culturelle autour de la musique électronique amène Art Point M à initier le NAME Festival. Dix-sept années plus tard, le NAME fait rêver ceux qui le visite et ce n’est finalement qu’une partie remise pour cette nouvelle édition. L’affiche – partiellement dévoilée – fait la part belle et exclusive comme chaque année aux musiques électroniques, et s’orne de noms d’artistes ancrés dans la club culture

Au programme de cette année donc, la marraine du festival elle-même Ellen Allien, Adriatique, Jennifer Cardini, Adiel, AMP001, Dixon, Anna, Jim Jules en back to back avec Trikk, Kobosil, Maceo Plex, Mind Against, Terr, et enfin Who Made Who ont déjà été annoncés. D’autres artistes viendront prochainement rejoindre l’affiche à leurs cotés. 

Toutes les informations sont à retrouver sur l’évènement Facebook, et vos pass sur la billetterie en ligne