© Gaëlle Matata

« Loud and Proud », le festival consacré aux cultures queer, revient pour une troisième édition du 4 au 7 juillet à La Gaîté lyrique. Au programme: concerts, DJ sets, ball voguing, projections, performances, conférences et rencontres.

Au détour de ces pratiques transversales, l’équipe du festival entend bien “questionner la représentation et la visibilité des femmes et des minorités sexuelles dans la culture.” Qu’est ce que la culture queer ? À quoi renvoie t-elle ? Qu’est-ce que la notion de genre ? Quelle est mon identité en tant que queer ? Autant de questions auxquelles les visiteurs pourront trouver des réponses grâce aux artistes transdisciplinaires programmés pour l’événement. 

Ce sont “des artistes politiques et engagés portant des discours novateurs et émancipateurs”, pour l’équipe à la tête de la programmation artistique, et ce à la hauteur de ce que reflète les valeurs du festival. Jeunes, moins jeunes, connus, moins connus, tous portent l’étendard de cette culture libératrice, à commencer par la scène transgenre sud-africaine qui brandira fièrement ses valeurs avec trois représentants. Angel-Ho et son hip-hop futuriste, le duo Faka qui pratique une gqom entre house et sonorités africaines puis, le non moins excentrique Nakhane, qui croise pop électronique et percussions tribales, embellis de sa superbe voix soul. Fatima Al Qadiri, Koweïtienne expatriée à Berlin présentera son nouveau live et interrogera sur les identités socioculturelles, en particulier au Moyen Orient.

© Gaëlle Matata

Dans un autre registre, Violet, fleuron de la scène électronique portugaise jouera une techno breakée et acid qui collera parfaitement au concept. A côté de ces jeunes et téméraires artistes, vient celui de Robert Owens, voix symbolique de la house de Chicago et fondateur avec Larry Heard alias Mr Fingers de Fingers Inc dans les années 80. La présence de celui qui aurait pu porter la casquette du parrain de l’édition sera là pour rappeler que les luttes LGBT se sont aussi construites au coeur des clubs américains, portées par la house music.

Autre grosse fierté des organisateurs, la présence de l’actrice Béatrice Dalle et de l’autrice Virginie Despentes pour une lecture des textes engagés de Pier Paolo Pasolini, accompagné par la musique sulfureuse du groupe post-punk Zëro.

En complément, débats, rencontres et projections traitant sur le militantisme lesbien ou sur la gayfriendliness comme ultime forme de la domination hétérosexuelle, auront lieu tout au long du week end. Clou du spectacle, le closing sera consacré à un ball Voguing avec la légende Vinii Angels accompagné aux platines par Vjuan Allure.

Plus d’infos sur l’événement Facebook, et vos préventes dès à présent sur la billetterie en ligne