Photo à la une © Le Viet Photography

Du 27 au 29 août, le Sarcus Festival revient dans l’immense Château Monastère de la Corroirie avec l’ambition de proposer au public « un moment privilégié de fête dans un cadre naturel et patrimonial d’exception », pour une véritable déconnexion électronique. 

Depuis 5 ans, le Sarcus festival, premier festival « sans portables », s’est installé dans le spot idyllique du Château Monastère de la Corroirie, dans la vallée de la Loire, un site classé monument historique et que le Sarcus souhaite mettre en avant en reconnectant les festivaliers à son patrimoine architectural et naturel. Pour cela, ils y organisent de véritables « expériences de déconnexion » accompagnées de DJ sets et live ainsi que de performances en art numérique et spectacle vivant. Toute la programmation est 100% française avec pour but de mettre en avant la richesse de la scène locale. 

« Éloigné(e)s de la scène depuis plus d’un an, invité(e)s à attendre patiemment une reprise potentielle, nous avons longtemps hésité à annuler Sarcus une seconde fois.« , explique l’équipe d’organisation après l’annulation de leur festival en 2020. 

Crédit © Le Viet Photography
Crédit © Le Viet Photography

Pour sa cinquième édition, le Sarcus veut avant tout conserver sa dynamique de re-connexion entre les musiques électroniques et la nature d’autant plus mise à mal par la crise sanitaire, en s’installant dans le même site. « Pour Sarcus, festival à taille humaine, durable et déconnecté du digital, qui invite le festivalier à se reconnecter aux autres, à l’art et à la nature, cette année passée aura appuyé notre vision et nous amène aujourd’hui à maintenir notre cinquième édition. », poursuivent-ils. 

Sur place, les organisateurs prévoient d’avance un protocole sanitaire strict, rendu possible grâce à l’immense parc naturel du château-monastère. 

Côté programmation, le Sarcus restera fidèle à son engagement envers la scène locale émergente en invitant des artistes 100% français, tant pour les musiques électroniques, les arts numériques et le spectacle vivant. La programmation complète sera communiquée dans les prochaines semaines. 

Toutes les informations sont à retrouver sur l’événement Facebook