La grande ouverture du Sacré est enfin arrivée. Dès le 26 février, l’ex Social Club fait peau neuve du mardi au samedi de 18h à 6h avec au programme deux nouvelles salles dont un discobar, un système son et lumière entièrement refaits et une âme 100% française qui n’a pas changé. 

Au 142, rue Montmartre, le Social Club était sans conteste le rendez-vous privilégié de beaucoup de noctambules dans les années 2000. Porteur d’une nouvelle génération de clubbers qui n’a cessé de grandir depuis, celui qu’on appelait le « Social » s’était mû en plusieurs entités, racheté, fermé, repris, liquidé, jusqu’à ne plus vraiment donner signe de vie. 

En décembre dernier, Martin Munier et Anthony Rousselle, ex officiers du Badaboum, annonçaient reprendre l’affaire pour que le Social Club renaisse de ses cendres au début 2019. C’est maintenant officiel : le Sacré ouvre ses portes cette semaine, dès le mardi 26 février, et sera ouvert tous les jours du mardi au samedi de 18h à 6h. 

Le week-end dernier, les premiers invités ont pu fouler son dancefloor lors d’une pré-ouverture secrète. L’occasion pour nous d’en toucher deux mots à Martin, son directeur artistique : « Le gros changement de notre projet, c’est de séparer l’espace en 2 salles aux ambiances complètement différentes. » D’un côté se trouve le « discobar » (à dissocier d’une discothèque), très lumineux et ouvert dès 18h, avec une offre de tapas, vin nature et musique de qualité sur un soundsystem audiophile pour le confort de l’écoute. De l’autre, derrière le grand fumoir vitré, se niche une salle de club / concert de 300 personnes avec un soundsystem cardïoide puissant et une installation light kinetic design spécialement conçue par Pierre Dagba.

À quelques heures de la grande ouverture, Martin est confiant : « Les retours sur l’ambiance des salles est très bon, c’est encourageant. » La programmation à venir sera elle orientée club, avec des collectifs et labels pour l’instant 100% parisiens et français dont Flegon, Automatic Writing, RA+RE, Distrikt, Rutilance, Ondulé, Popcorn, Boston Bun, De La Groove, La Mamie’s ou Vryche House, et une scène beaucoup plus éclectique dans le discobar avec des djs comme Master Phil, Soulist, Aleqs Notal, KM3, Patrick Vidal, Funky French League, Young Pulse, Nathalie Duchene, Marina Trench ou notre résidente Maxye. L’occasion de faire revivre la flamme du Social et devenir le nouveau lieu de vie nocturne à Paris. 

Plus d’infos sur la page Facebook du Sacré, et longue vie !