Photo à la une © Gaétan Clément – Lyon Photographe

Le Ministre de la Culture, Franck Riester, vient d’annoncer la mise en place d’une cellule d’accompagnement, au cas par cas, avec les organisateurs de festivals français touchés par la crise du Covid-19. Une réponse pour l’instant prometteuse pour Technopol et plus de 50 acteurs de l’événementiel français, qui s’inquiétaient d’une annulation et d’un report systématique des événements prévus cet été. 

Le sujet avait été épineux la semaine dernière. Tout part d’une lettre envoyée au Ministère de la Culture par l’organisation PRODISS (Syndicat National Du Spectacle Et De Variété) et à l’initiative d’Olivier Darbois, son président, qui demandait la mise en place d’arrêtés nationaux pour annuler et reporter de façon systématique tous les festivals et événements français en 2021.

Le lendemain, plus de 50 d’entre eux se rassemblent dans une pétition et une lettre ouverte initiée par Technopol, et adressées à leur tour au Ministère de la Culture afin de contester cette prise de position. 24 heures plus tard, nouveau retournement de situation d’Olivier Darbois. Contacté par nos confrères de Trax Magazine, il y admet son erreur et réfute une interprétation jugée « mal expliquée« . « Loin de nous de vouloir demander la suppression des événements de cet été, simplement nous avons besoin de cette visibilité.« , y explique-t-il. « Nous posons la question, en sachant évidemment qu’il est difficile pour le ministre de répondre, car c’est une décision qui appartient au ministre de la Santé. »

Le feu aux poudres est relancé deux jours plus tard, où le PRODISS rédige une seconde lettre et préconise à nouveau l’annulation systématique des événements pour l’année 2020. Dans un article, Technopol explique que l’ensemble des acteurs signataires de la pétition et de la lettre ouverte réengage alors la volonté de chacun de « pouvoir décider librement de tenir ou pas ses manifestations prévues en 2020« , et d’ « attendre la fin du confinement pour prendre les décisions adaptées« .

Mise en place d’une cellule d’accompagnement avec les organisateurs

Une semaine après le début des pourparlers, Franck Riester, le Ministre de la Culture, s’est enfin prononcé. L’annonce a été faite ce lundi 6 avril de mettre en place une cellule d’ « accompagnement au cas par cas avec les organisateurs« , en lien avec les autres ministères, dont celui de la Santé. « Devant les nombreuses incertitudes créées par la crise sanitaire et l’hétérogénéité des situations et des souhaits de chaque festival, Franck Riester, ministre de la Culture, souhaite apporter un accompagnement au cas par cas aux organisateurs« , a en effet indiqué le ministère dans un communiqué.

Le travail effectué par Technopol depuis le début du mois de février semble pour l’instant trouver une réponse juste, et permettra, à terme, de recenser l’ensemble des besoins de chaque entité afin d’adapter les actions et budgets de l’État. « Nous sommes très heureux de constater que le Ministère a pris en compte dans sa réflexion quant au traitement à accorder aux festivals, l’appel lancé par plus de 50 d’entre eux et soutenu par plus 7500 personnes« , explique Tommy Vaudecrane, le président de Technopol, qui juge toutefois qu’il s’agit d’une « première victoire pour le secteur, mais que le danger n’est pas complètement écarté.« 

La pétition en ligne est toujours active sur ce lien. Dans l’attente de nouvelles annonces, les organisateurs de festivals et d’événements peuvent, s’ils le souhaitent, prendre contact à l’adresse suivante : festivals-covid19@culture.gouv.fr