Cosmo Records est de retour avec un 14ème projet électronique-acoustique signé Monkey Nenufar, le duo de Ben Vedren et Leiris. Fidèle à l’esprit de la maison, la minimal et la house se mêlent aux sonorités traditionnelles des artistes locaux sur un EP une fois de plus envoûtant.

Le 26 mars dernier, le label précurseur marocain annonçait la sortie vinyle de 2 Monkeys in the Oud et par la même occasion son retour sur la toile. Elemental Remixes EP.2 de Mambotur remixé par CabDrivers et Luc Ringeisen en 2017 était la dernière release qu’avait laissé Cosmo, ainsi que douze autres projets à écouter en boucle. Signé notamment par Ricardo Villalobos, Margaret Dygas, Masomenos,  Radiq, Sonja Moonear ou Cesar Merveille pour en citer certains, la discographie est un catalogue de morceaux originaux comme on en voit rarement.

Le tant attendu Cosmo 014 donne voix à Monkey Nenufar, le projet musical de Ben Vedren et Leiris réservé à leurs créations les plus complexes et psychoactives. Cosmos 2018 ouvre doucement l’EP sur des sonorités aériennes et méditatives, rythmé par un fond de percussions, avant que Heode ne prenne le relais sur la face B. D’entrée, une ligne de basse techno prépare le terrain aux chants Mawwal arabo-andalou de Jamal Nouman, s’infiltrant légèrement et progressivement entre les résonances électroniques. 2 Monkeys in The Oud met le point à la ligne avec une production complexe et changeante, qui mute et évolue au son du oud de Saad El Bouaamri, instrument à cordes pincées répandu dans les pays arabes.

Fondé en 2009 par Adil Hiani, Laurent Grumel, Driss Lahlou et Mehdi Alj, l’esprit Cosmo aspire à créer le pont entre les musiques occidentales, latines, ouest-africaines et orientales. En studio, les artistes électroniques internationaux partagent l’expérience avec des artistes traditionnel-le-s à travers un processus de création unique. « Le label cherche à être le fer de lance d’une forme révolutionnaire mélangeant différents spectres musicaux. » annonce leur site internet. C’est en amenant des horizons musicaux très divers que chaque morceau est un voyage fascinant, où les sons expérimentaux house, minimal et/ou techno continuent de faire écho aux timbres ancestraux.

Mais en plus de mêler les ambiances électroniques aux chants et instruments traditionnels, c’est aussi à travers les bruits environnementaux que les artistes puisent leur imagination. Cosmo 007, L’EP Les Moutons Ivres de Adil Hiani, introduit des bêlements de moutons entre les rythmes minimales sur la A1, avec une intensité crescendo tout au long des morceaux, pour une dernière version « Drunk Disco Drop » plus funky signé San Proper.

Cosmo 014 est disponible en format vinyle chez Yoyaku, Juno, Deejay et autres sites pour les commandes.