Des nouvelles du patron. Laurent Garnier a composé la nouvelle playlist Dance Weapons du projet français Underscope, avec 21 titres très éclectiques entre house, bass music, rap ou encore jazz « qu’il aurait aimé faire découvrir sur un dancefloor ces 6 derniers mois ». 

Face à la crise sanitaire et la fragilisation de tout le secteur musical, le nouveau projet Underscope a vu le jour à la rentrée avec deux objectifs : continuer à développer, fédérer et soutenir la scène électronique française, et trouver des solutions pour permettre aux artistes underground d’être rémunérés grâce à leur travail. 

Porté par Brice Coudert, co-fondateur et ancien directeur artistique historique des clubs parisiens Concrete et Dehors Brut, mais aussi Aymeric Cornille, l’ancien directeur général de Surpr!ze ; David Bosson, le directeur de la société d’édition District6 ; Believe, le leader de la distribution numérique et le duo lyonnais de DJs et fondateurs de La Chinerie, Quentin Courel et Anthony Gboy (GBoi et Jean Mi), cette plateforme à 360° joue aussi un rôle de média à travers la curation de playlists élaborées par des artistes et labels. 

La playlist de Laurent Garnier : 21 titres en attendant le retour aux dancefloors

La semaine dernière, c’est Anetha, fer de lance de la scène techno française qui inaugurait la format Techno Streamcore avec 25 morceaux choisis parmi les meilleures sorties actuelles du genre, dont Gabber EleganzaBlawanCaterina Barbieri ou encore Vladimir Dubyshkin. Une force de frappe complétée aujourd’hui par la sortie d’une nouvelle playlist, Dance Weapons, composée par l’une des légendes de la scène électronique française : Laurent Garnier

« Voici 21 morceaux que j’aurais aimé vous faire découvrir sur un dancefloor ces 6 derniers mois », explique Garnier, qui s’est fait relativement discret depuis la mise en arrêt progressive du secteur événementiel. Dans cette playlist, le patron de F-Communications a sélectionné les titres qui l’ont accompagné au quotidien pendant cette période de presque-silence et qui résonne d’autant plus aujourd’hui, avec des artistes aux influences musicales très diverses. La house de Bicep, Dennis Quin, Lone et Kettama, la bass music de Calibre et la jungle de Sully, le rap de Comethazine ou encore la pépite nu-jazz de JK Group

À écouter fort et sans modération avant l’espoir d’une reprise de la fête. 

La playlist Dance Weapons est disponible en écoute sur toutes les plateformes digitales