La 5ème édition du LAB Festival est engagée depuis le 18 septembre et n’attend plus que vos talents de disque jockey pour continuer sa route.

Lancé en 2014, le LAB Festival est le tout premier DJ Contest de la capitale. Depuis cette date, c’est plus de 1800 spinners qui ont tenté leur chance. C’est face à un jury composé d’habitués du LAB, de DJ hors pair et de diggers affûtés que s’affrontent chaque année plusieurs centaines d’artistes en devenir.

Ce Roland Garros du DJing a pour objectif de mettre en lumière les artistes les plus prometteurs de l’hexagone. Une tendance qui s’affirme de plus en plus en France avec les artistes émergents et leurs collectifs qui investissent clubs et festivals à toute allure. La deuxième édition du Sarcus Festival illustrait parfaitement ce mouvement avec un plateau uniquement constitué de jeunes talents.

Le déroulement du « contest » est le suivant : les participants envoient un set d’environ 30 minutes afin que le jurés puissent procéder à une pré-sélection. Ce premier écrémage donne ensuite lieu à des représentations tous les mercredis au Panic Room, les fameux « Track Lab » dont vous avez sans doute entendu parler. Cette fois-ci, d’autres facteurs comme la capacité à gérer son stress entrent en jeu pour les candidats, qui se produisent désormais devant un public palpable. Une fois sélectionnés, une seconde session au Panic Room, « Make It », un samedi par mois, déterminera alors une vingtaine de candidats qui s’affronteront dans un lieu encore tenu secret. Les meilleurs de ce troisième tour se retrouveront sur la célèbre scène du Badaboum lors de la finale le 17 mai prochain.

LAB FESTIVAL 2018 (Trailer)

| A new start… #LabFestival2018 ⏳| Rendez-vous LUNDI à 16h sur Facebook.

Posted by LE LAB Festival on Donnerstag, 14. September 2017

C’est néanmoins un seul d’entre eux qui aura l’honneur d’être élu « DJ du LAB 2018 ». Mais pas de panique ! Divers lots sont prévus par les partenaires du LAB pour chacun des 24 finalistes.

Pas de trophée en or massif ni de cachet exubérant donc à la clef de cette compétition, mais une visibilité considérable pour le gagnant et son rival. Romain Dafalgang, finaliste de l’édition 2015, a fait du chemin depuis. Patron du collectif La Horde et grand manitou de l’agence événementielle Tanière, il est également devenu un artiste remarqué de la scène parisienne. Cet exalté de la musique électronique enchaîne les dates de prestige avec les warm-up de DJ Sneak aux Nuits Fauves, son nom à l’affiche du Warehouse Alternative Project ainsi que de nombreux gigs dans les clubs et les disquaires les plus réputés.

Pour ce 5ème volet, le LAB a décidé de concentrer son « festival » autour de la house music. Par ailleurs, le jury a bien l’intention de se montrer plus sélectif cette année. Une décision qui paraît cohérente avec un nombre de compétiteurs toujours plus important au fil des ans. Pour vous inscrire, rendez-vous jusqu’au 4 décembre sur la page d’inscription au concours du Lab Festival.

Article rédigé par Alexandre.

Plus d’informations sur la page Facebook ou le site du LAB Festival