New York New York… on l’appelle la grosse pomme, la ville qui ne dort jamais, on pourrait aussi la qualifier de ville qui en a dans le ventre. La mère fondatrice à l’origine de beaucoup de mouvements artistiques. Berceau du jazz à Harlem, du hip hop dans le Bronx, elle a aussi donné naissance à de nombreux lieux et artistes de la culture disco, rock et punk. A la fin des années 70, la faune nocturne se réunissait dans les clubs emblématiques tels Studio 54, Mudd Club, CBGB ou le Paradise Garage. Cette culture club n’a cessé d’évoluer avec son temps suivant les différentes tendances musicales. Aujourd’hui, la scène électronique règne sur les nuits New Yorkaise. Mais ou se réunissent maintenant ces oiseaux de nuit ? 

 Nous avons demandé à Alison Ambrosio, une jeune française, programmatrice musicale et promoteuse d’événements vivant à Brooklyn depuis deux ans.  Depuis qu’elle s’est installée, elle a exploré une bonne quantité de clubs, disquaires et autres spots de la scène életronique, voici sa sélection:

1. Nowadays

Nowadays a ouvert en 2015, crée par Eamon Harkin et Justin Carter, à la tête du label Mister Saturday Night. A la base, l’espace acceuillait uniquement les « Mister Sunday », fête dominicale en plein air. En 2017, un espace intérieur attenant à vu le jour, acceuillant un club, un bar et un restaurant. La programmation y est toujours pointue: des artistes tels que Rick Whilite, Honey Dijon, Josey Rebelle, Andres, ou encore Marcellus Pittman y ont joué. Le lieu accueille aussi des ventes de légumes le vendredi, des sessions d’écoute d’album le dimanche après-midi et diffuse même les match de la coupe du monde. Mister Saturday Night club et plus encore.

2. The Lot Radio

Créé par Francois Vaxelaire en 2016, cette radio locale est très vite devenue le QG des DJs et acteurs de la scène musicale de Brooklyn. Le programme diffuse des DJs set en live, de dix heures du matin à minuit. La radio est installée dans une friche située entre une église et une école publique. Un petit container noir fait office de buvette et cabine DJ, qui accueille tous les jours des artistes locaux et internationaux de passage a NY. La clientèle y est fidèle et éclectique. Frequemment, The Lot organise des concerts dans l’eglise ou les moines nous aceuillent au bar. Epique !

3. Jupiter Disco

Club ouvert en 2016, de taille intimiste et à l’ambiance spatiale comme son nom l’indique. La carte des cocktails est affichée sur des écrans télé, le système son y est analogique, diffusé par des enceintes placées sous les banquettes et les playlists sont sélectionnées méticuleusement par les DJs. Du lundi au samedi, il n’y a pas de mauvais moment pout aller au Jupiter Disco.

4. Black Flamingo

Club intimiste/eco-friendy, équipé de tables de mixage Rotary aux deux étages, ce lieu est un repère des « Brooklynites ». Au premier étage: le restaurant mexicain vegan vous fera oublier vos à priori sur la cuisine végétalienne, le bar propose un choix de cocktails inventifs servis avec des pailles recyclables – s’il vous plait. Le petit club au sous sol est pimpé avec un système son Klipsch, un décor futuriste et une programmation de goût. On peut occasionnellement y voir jouer de grands DJs tels Kenny Dope ou Geo-logy, dans cet espace de 70 personnes ces moments sont uniques!

5. Rose Gold

Récemment ouvert au coeur de Bushwick, Rose Gold propose une programmation musicale soignée variant DJs set et concerts. Les vibes house et électroniques qui y sont jouées vous entraineront à danser toute la nuit sur le sol lumineux. La particularité de la carte: le cocktail chaud servis dans une tasse. La touche déco: les bancs futuriste imprimé en 3D.

6. Elsewhere

Nouveau lieu emblématique de la nuit New Yorkaise, Elsewhere a été ouvert par l’équipe de Pop Gun Presents, initialement promoteurs de concerts très reputés dans le milieu. Elsewhere est divisé en plusieurs espaces: Zone 1: une petite salle de concert acceuillant principalement des groupes émergeants; The Hall qui est la salle principale: lieu de performances, DJs set et expérience artistique immersives; The Loft ou l’on peut se poser, discuter et visiter l’espace d’expositions temporaires et enfin The Rooftop ouvert spécialement pour les beaux jours accueillant des fêtes et projections de films. Ce lieux reçoit un gros succès depuis sont ouverture en novembre. Longue vie au Elsewere!

7. Human Head

Disquaire situé à East-Williamsburg, à la devanture curieuse exposant une tête de mannequin vissée sur une platine tournante… on se demande au premier abord si c’est un cabinet de curiosité ou un disquaire. Mais en entrant dans cette boutique on comprends vite ou l’on est: temple de la vente/achat de vinyls en tous genres, les disques y sont classés méthodiquement du rock au jazz. On peut y trouver des perles rares de Tim Maia à $200 comme des disques hip-hop New Yorkais des années 90. A faire: le BBQ annuel durant le Disquaire Day, tous les disques sont à $1 ce jour là!

8. Halcyon The Shop

Autre disquaire réputé, Halcyon The Shop est ouvert depuis 1999, situé au pied du célèbre Output Club. La sélection est méticuleuse et balaye tous les genres musicaux. Leur point fort reste la musique électronique locale. L’espace accueille un café/bar et organise des sorties d’albums, DJ sets en streaming et autres événements mêlant musique et arts. Si vous ne pouvez pas y aller vous pouvez toujours acheter en ligne sur leur site bien fourni!

9. La Milagrosa

Bar de mezcal et espace audiophile, La Milagrosa à été ouvert en 2017 par Felipe Mendez fondateur du célèbre restaurant de tacos LA Superior. Ce bar speakeasy est situé dans une ancienne laverie et l’acceuil est décoré tel une épicerie mexicaines. Cette entrée mystérieuse par une porte de frigo vous menera à un changement de décors: sol, murs et plafond entièrement revêtus de bois pour une sonorisation impeccable. Si ce n’est la musique, les cocktails vous ferons rester des heures dans ce petit vaisseau acoustique. Epic moment vêcut à la Milagrosa: John Talabot un mardi soir, annoncé le jour même. Ce lieu peut être dangereux!

10. Good Room

Mention obligatoire pour ce club emblématique, bien que plus traditionnel. La programmation musiale est l’une des meilleures proposée à NYC: Dam Funk, Lobster Theremin, Rush Hour, Ron Morelli, Quantic, Omar S… le DJ booth a vu passer de grands noms. L’espace se divise en deux salles, Good Room: pour les headliner, Bad Room: pour les fréquences plus darks. Du mardi au dimanche le Good Room reste un repère et une valeur sure pour les nuits New Yorkaise.