En mars, la Mairie de Paris lançait un vaste appel à projets pour encourager l’initiative des collectifs et organisateurs parisiens. Le projet, intitulé « Les nouvelles nuits parisiennes« , projetait de lever un fond de 50 000 euros. Les 10 retenus viennent d’être annoncés.

Avec « 13 000 bars et restaurants, 150 discothèques, 300 spectacles par semaine dans 130 salles, 50 équipements sportifs ouverts jusqu’à minuit, des grands parcs ouverts 24h/24 en période estivale, des berges de Seine où pique-niquer, des lieux éphémères » et plus encore, Paris est le terrain foisonnant de nombreux collectifs et organisateurs. Et depuis 2014, la Ville-Lumière met un point d’honneur à développer la politique de sa vie nocturne via son Conseil de la Nuit, qui lançait en mars un nouvel appel à projets intitulé « Les nouvelles nuits parisiennes« .

100 000 euros pour 20 projets 

Après délibération des 47 projets soumis, 20 d’entre eux ont été finalement retenus. Parmi les critères d’éligibilité qui pouvaient avantager leur élection, on comptait notamment le fait d’être gratuit, la tranquillité des riverain·ne·s, s’adresser à un public varié, la favorisation des quartiers populaires ou les programmes éco-responsables. Si l’appel annonçait une enveloppe totale de 50 000 €, c’est finalement le double du montant qui a été annoncé, chaque projet pouvant recevoir 10 000 € maximum.

Mercredi 15 mai, un jury composé des représentants de la Ville, du Conseil de la nuit et du Comité des noctambules, a donc sélectionné 20 projets. Parmi eux, un projet d’organisation de sept soirées gratuites avec les jeunes du quartier des Amandiers, mais aussi huit séances de cinéma, douze événements silencieux avec cinéma et théâtre en plein air, ou encore un « Paris Food Remix » pour faire rencontrer de jeunes chef·fe·s d’origine métisse avec des DJs historiques de la scène parisienne. Pour les plus détentes d’entre vous, un format « sleep concert » vous invitera à profiter de concerts dans des lits, et ce jusqu’au petit matin.

Retrouvez toutes les infos sur le site internet de La Mairie de Paris