Cette semaine, du 15 au 17 mars, les musiques électroniques seront à l’honneur sur le territoire des Yvelines dans le cadre du Festival Electrochic, mélangeant pointures de la house et techno et collectifs locaux. C’est tout un public habitué aux aller-retours en RER C le week-end qui tient enfin sa revanche.

Pour la deuxième édition du festival, on retrouvera des soirées, des ciné-concerts mais aussi des workshops et tremplins pour jeunes artistes, avec la volonté affichée de renouer avec une scène dont sont issus des artistes comme Air ou Etienne de Crécy. Signe d’un retour aux sources, on retrouvera la figure emblématique de la house new-yorkaise et moitié du duo Masters At Work, Kenny Dope, le samedi soir au centre de l’Onde à Vélizy. Il partagera l’affiche avec Roy Davis Jr, venu tout droit de Chicago et le duo hollandais Detroit Swindle dont les mélodies deep et groovy ont marqué ces dernières années. Soundmotion, collectif engagé au sein de la scène house et techno locale se chargera de l’after avec le crew Full Scale.

La veille, la programmation du Centre proposera un plateau résolument éclectique. Après une ouverture visuelle et musicale réalisée par Arsenal Music, on retrouvera le prodige de la musique techno française aux multiples alias, Roman Poncet. Il sera suivi par le duo drum’n bass Pandorum et Chapelier Fou avec ses mélodies envoûtantes.

Dans une veine plus orientée pop, le vendredi soir accueillera le groupe L’Impératrice dans l’enceinte du splendide Montansier, théâtre du XVIIIe siècle. Enfin, l’événement Bazar Electronique aura lieu le jeudi soir à Jouy-en-Josas où l’esprit rave sera mis en avant par les crews Soundmotion, Hecstasy et le Cartel de Jean, le tout avec soundsystem de qualité et scénographie travaillée.

Pour découvrir l’ensemble de la programmation, les infos pratiques et la billetterie, rendez-vous ici.