Il est l’un des pères fondateurs de la musique électronique (techno) à Détroit. Après presque 40 ans de carrière, Juan Atkins revient pour la première fois au live, et va faire renaître son ancien projet mythique Cybotron. La tournée passera par Paris.

Fin des années 70, à Détroit, Juan Atkins possède déjà deux boîtes à rythmes (aujourd’hui iconiques), la Roland RS-09 et la Roland Boss DR-55. En 1981, alors que la musique électronique n’est encore connue de personne – ou seulement quelques initiés au fond de leur chambre -, il rencontre Rick Davis et fonde le groupe précurseur Cybotron, dont le premier single Alleys Of Your Mind, sorti sur leur label Deep Space Records, se vend à pas moins de 15 000 exemplaires à Détroit. À l’époque, c’est inédit.

Au croisement entre électro revêche inspirée de Kraftwerk, pop synthétique et new wave un peu crade, c’est 3 ans plus tard que leur morceau Techno City va donner les premiers signaux du mot « techno » dans l’horizon musical. Pourtant, en 1985, le duo se sépare et enterre définitivement le projet Cybotron. Juan Atkins fondera notamment, par la suite, son label Metroplex.

Depuis, Juan Atkins est devenu la légende ambassadrice à l’international de toutes les autres générations qui ont découvert et porté les courants electro et techno, mais ne se produisait qu’en DJ set. La surprise est donc grande et inédite : le pionnier revient à ses fondamentaux et au live, lors d’une tournée appelée The Cybotron Live qui démarrera le 12 avril au Barbican de Londres. D’autres villes sont déjà prévues, dont Berlin, Amsterdam, Barcelone, Paris, New York, Tokyo ou encore Sydney.

À lire : Un superbe documentaire va raconter comment la scène techno d’aujourd’hui a oublié ses origines de Détroit

Si rien n’a été encore officiellement annoncé, la performance promet de reprendre à la fois des classiques du feu groupe des années 80, mais livrera aussi quelques titres issus du prochain album de Cybotron, également inédit. Sur sa page Facebook, Juan Atkins écrit : « Le futur est arrivé. (…) Le show multi-sensoriel sera une révolution digitale entre lumières et lasers« , promesse d’une performance audiovisuelle de pointe (génération 2.0 technologique oblige). Entre passé et futur donc, reste que le grand-père incontesté de la techno n’a pas pris une ride.