Hier soir, Jeff Mills a publié un post sur sa page Facebook, où il livre, à découvert, 10 conseils (ou commandements) pour les artistes qui démarrent dans la musique électronique, et plus généralement un constat tranché de la scène actuelle. À lire. 

« La musique électronique, par rapport à d’autres genres, n’est pas un ensemble d’œuvres musicales ennuyeuses comme certains le suggèrent« , commence Jeff Mills, pédagogue. « Gardez à l’esprit que les gens sont capables de s’exprimer de n’importe quelle façon, à n’importe quel niveau et pour n’importe quelle raison. En musique, il n’y a pas de « bien » ou de « mal », de « bon » ou de « mauvais ».

Pionnier des musiques électroniques à Détroit, des conseils, Jeff Mills peut aisément en donner à ceux qui démarrent. « L’idée de tout savoir dès le départ est irréaliste. », poursuit-il. La clé du succès : le travail.  « Seuls les artistes peuvent façonner leur carrrière, pas le public. Et la seule façon de les faire taire, c’est d’améliorer sans arrêt ce que vous faites. Si vous êtes DJ, maîtrisez l’art de la programmation musicale. Si vous ne savez pas comment, regardez et étudiez.« 

Jeff Mills développe ensuite 10 points sous forme de « commandements », que nous avons traduit ci-dessous. 

  1.  C’est tellement simple et parfois même amusant d’idéaliser constamment les faits divers. Je suggère que l’on puisse parfois recadrer ce désir de banaliser les artistes, ce qu’ils disent ou font. Regardez plutôt ce qu’ils ont fait. Les actions ont beaucoup plus d’impact que les mots.
  2. Commencez à parler de musique.
  3. Non pas en bien ou en mal, mais cherchez plutôt à comprendre ce que l’artiste essayait/essaie de dire. Si vous avez de la difficulté à en comprendre le sens, demandez-leur.
  4. L’industrie de la musique moderne est encore relativement nouvelle. Elle n’a même pas 100 ans. Et comme pour tout, si on ne s’en occupe pas, il n’y a aucune raison de penser qu’elle ne disparaîtra pas ou qu’elle ne changera pas au point de devenir complètement autre chose. Il faut vraiment prendre soin de ce que l’on aime. 
  5. Il y a « l’industrie de la musique » et il y a « l’art ». Les deux ne sont pas souvent maîtrisés ensemble. Pour certains, ça peut prendre un certain temps de bien comprendre la différence. Il suffit de regarder et d’écouter, sans tout le temps juger. 
  6. Parfois, le public peut se tromper. À moins que tout le monde ne naisse automatiquement avec une connaissance profonde de la musique, il est possible que beaucoup sous-estiment et surestiment leurs besoins. Ce n’est qu’avec le temps que la vraie vérité apparaît. De fait, ce n’est pas parce que vous pensez quelque chose que c’est nécessairement vrai. Faites attention à ce que vous lisez. Renforcez et mettez constamment à jour votre filtre sur les choses. 
  7. La musique n’est pas une question de perfection. Et si vous pensez que votre goût et votre perception l’est, alors considérez ceci : Quand on entend de la musique, ce n’est qu’un pourcentage de ce que le producteur essaie de vous dire. Ce sont de vrais sentiments, qui ne peuvent jamais complètement être retranscris en notes ou en accords. Certains musiciens n’y arrivent jamais, alors comment pouvez-vous supposer que ce que vous entendez est parfait ?
  8. Bien que l’industrie de la musique ait encore des difficultés dans certains domaines, il est important de se rappeler que ce sera la « musique » dont les gens se souviendront le plus. Ni le festival, ni la vidéo, ni le bilan ou la critique. La contribution d’un musicien, mesurée en fonction de l’importance du genre musical, est l’aspect le plus important à reconnaître. 
  9. Mixer de la musique ne fait pas de vous un DJ. Savoir comment traiter les gens demande une habileté particulière qui implique une perception atmosphérique, une gestion du temps, un bon jugement et, plus important encore, la réalité que vous ne rendrez jamais tout le monde heureux.
  10. Peu importe ce que les gens disent, il n’y a pas de meilleur DJ ou artiste. C’est juste pour avoir votre argent.
  11. Enfin, tous ceux qui décidé d’être artiste ou musicien ont décidé qu’ils voulaient donner quelque chose au monde et à la culture. Oui, ils voudront peut-être aussi être riches et célèbres, mais il y a d’autres moyens plus rapides d’y parvenir. Apprécier quelque chose pour ce qu’il est et pas toujours pour ce qu’il devrait être peut être ressenti de plus de façons que vous ne pouvez l’imaginer.

Amen. 

Le post intégral est à lire sur la page Facebook de Jeff Mills.