Photo à la une © Le Viet Photography

Le Japan Connection, premier festival au monde signé Make It Deep et dédié aux musiques électroniques et arts numériques japonaises, est de retour à Paris pour une deuxième édition les 3 et 4 avril prochains. Après avoir réuni plus de 3600 personnes l’année dernière, c’est à nouveau dans La Gaîté Lyrique que lives, DJ sets, concerts, performances et village éphémère célèbreront ce vivier des musiques électroniques. La programmation complète vient de tomber. 

Après une première édition réussie l’année dernière, le Japan Connection Festival, piloté par Make It Deep reviendra à La Gaîté Lyrique les vendredi 3 et samedi 4 avril pour poursuivre son exploration des musiques électroniques et arts numériques nippons. Au programme : de la techno-pop des années 70 à la techno et house actuelles, des premières apparitions françaises et internationales, mais aussi des concerts, conférences et nombreuses activités autour de la culture électronique japonaise. 

Le festival sera piloté par deux parrains privilégiés, la légende Kuniyuki Takahashi et le producteur et DJ français Hugo LX, qui livreront leur savoir-faire entre électro, techno, deep house, jazz, ambient et new wave.

La grande réunion de lives détonnants 

En concert d’ouverture exceptionnel, Make It Deep invitera la réunion inédite du maître allemand Henrik Schwarz et de Kuniyuki pour la première fois en live. Les performances seront aussi à l’honneur avec la prétresse de la techno minimale Aalko, dont l’album culte 7Years est l’un des bijoux de la techno japonaise, mais aussi Daisuke Tanabe entre electronica, breakbeat, hip-hop et jazz, celui d’Hiroshi Watanabe, un des pontes de la musique électronique actuelle aux sorties sur les plus grands labels du monde dont Kompact, Transmat ou Mule Musiq, et pour la première fois en France la réunion détonante entre deux vétérans de la musique électronique japonaise, Satoshi Tomiie et Kuniyuki Takahashi.

Les légendes aux platines

Les grands disques seront aussi de sortie. Le DJ selector emblématique de la scène minimale japonaise DJ Masda, co-boss du célèbre label Cabaret Recordings et pape éminent des nuits tokyoïtes depuis plus de 15 ans, viendra livrer sa sélection entre classiques et pépites issue de son background berlinois. Comptez également Dj Nori, clé de voûte de la scène club nippone depuis près de 40 ans qui, de sa résidence avec Larry Levan au mythique Paradise Garage de New York jusqu’à ses multiples sorties sur les labels house et disco les plus prestigieux au monde, continue d’électriser les foules. Les français seront aussi à l’honneur, avec Hugo LX, et les deux DJs résidents de Make It Deep, Sneaky Simon et LoQuin

© Le Viet Photography

Un feu d’artifices d’arts numériques 

Tout au long de l’événement, pour accompagner les lives et DJ sets, 4 artistes traverseront le monde pour proposer des expériences immersives et sensorielles, et éblouir la vue des festivaliers. Akiko Nakayama réalisera à nouveau son incroyable « alive painting » en direct, en peignant en 3D sur la performance du concert d’ouverture, entre son et lumière. L’artiste pluridiscplinaire Hiroaki Umeda intègrera sa chorégraphie dansée à des composantes visuelles, sonores et sensorielles, dans un ballet de pixels à couper le souffle. Comptez aussi les lives audiovisuels des maîtres en la matière Intercity-Express et Nonotak.

Retrouvez toutes les information sur l’événement Facebook, et vos pass sur la billetterie en ligne