Après deux ans de silence, l’OVNI prodige Jacques sort un nouveau clip. Fidèle à ses expérimentations qui en ont fait son succès, cette vidéo n’est pas un nouveau single mais « un message en musique et en images« .

En 2017, Jacques Auberger annonçait sur les réseaux sociaux son désir de quitter Paris pour le Maroc, et de se retirer complètement de la scène et du paysage médiatique. Deux ans donc que son public n’avait pas eu de ses nouvelles, et qu’aucun titre n’était sorti.

Ce mercredi 18 décembre, après un teasing le 29 octobre où Jacques apparaissait derrière son ordinateur et semblait annoncer son retour avec la mention « Je prod« , il sort du silence et publie un nouveau clip, Hoohoohoo Haha, pensé comme « un message en musique et en images » plutôt que comme un nouveau single. « On laisse le public autant apprécier le son et les images que le message dans son ensemble« , précise-t-il dans un communiqué.

La vidéo est un méli-mélo de sons expérimentaux et d’images de lui, dans « une chansonnette aussi déstructurée qu’entetante« , sans beat ni tempo, que Jacques a composé à partir d’une installation sonore construite par Valentin Guillon et exposée cet été à La Philharmonie de Paris lors de l’exposition Electro (celle que l’on aperçoit dans les toutes premières images du clip).

Exit le message fort d’écologie, d’énergique solaire, de réchauffement climatique, de déconnexion ou de décroissance : Jacques revient à l’essentiel dans cette épopée « qui met en scène ses challenges personnels : se libérer de la gravité, accéder à de nouveaux univers grâce à la créativité, s’immuniser de la flatterie, savoir réfléchir contre soi-même et grâce à tout ça, arrêter d’alimenter les situations que l’on subit. »

La vidéo a été réalisée avec Sylvain Fernandez, Alice Kunisue et Théo Boutin. Un retour discret et pourtant assumé : le retour à la scène n’est pas encore là, mais c’est officiel : « Jacques est incapable d’être heureux sans rien faire. » On nous confie même que son calendrier serait rempli de deadlines, et son disque dur plein de démos… 

Retrouvez le clip ci-dessous.