C’est en lançant ses fêtes appelées “Church” que Seb Wildblood est devenu l’un des éléments fondateurs de la scène musicale du South London. Le projet a ensuite évolué en label portant le même nom et a été reconnu par des artistes tels que Move D, Gilles Peterson & Mary Anne Hobbs pour ne citer qu’eux. Assurant la réputation de son label d’une part, Seb Wildblood a aussi développé sa carrière de producteur musical, explorant les profondeurs de la musique électronique. Nous l’avons rencontré à l’occasion de son gig au Black Flamingo à New York et lui avons posé quelques questions pour en savoir plus sur l’homme au surnom sanglant.

Tu es à la tête du label londonien Church depuis 2012, peux-tu nous en dire plus sur l’histoire qui se cache derrière ce nom ?

Church était originellement le nom d’une fête que l’on organisait dans le sous-sol d’une église à Camberwell. Le nom vient de là, c’est resté.

Tu as aussi fonde Coastal Haze et All My Thoughts, deux autres labels de musique électronique. Quelle était ton intention en les créant ? Est-ce qu’ils empruntent une direction musicale différente ?

Selon moi, Church a une direction très distincte, Costal Haze et All My Thoughts sont des moyens d’explorer différents sons, textures et formats. Costal Haze a un penchant plus baléarique tandis que All My Thoughts est plus deep.

Tu es un artiste établi sur la scène musicale Londonienne, est-ce que c’est une ville stimulante pour être producteur selon toi ?

Les standard musicaux à Londres étant si élevés – pour les labels comme pour les artistes – cela m’a forcement incité à me surpasser. Si vous n’avez pas encore écouté le LP de Joe Armon Jones & Maxwell Owen, je vous le recommande chaudement. C’est sûrement la release de l’année pour moi. Je suis aussi très fier du premier album de Laurence Guy sorti sur Church.

Penses-tu qu’il pourrait y avoir d’autres endroits qui t’inspirent et te stimulent autant que Londres pour produire ? Si oui, où irais-tu ?

La nature a toujours eu une grande influence sur mon travail. Si j’avais l’opportunité d’enregistrer un album n’importe où, j’irais en Norvège. J’y suis allé une fois, je logeais dans une cabane juste devant un fjord et je pense que si j’y retournais l’inspiration viendrait facilement. Lorsque je reviens de tournée, je suis toujours plein d’idées car je voyage de villes en villes, mais ça peut être bénéfique de prendre du recul et d’alterner avec un cadre plus calme.

Quels sont tes trois morceaux favoris, ceux que tu emmènes toujours avec toi ?

Sur ce tour particulier ça a été :

Quelle est ta machine favorite ?

Juno 106

roland juno 106

Quelle est la prochaine étape de ta carrière ?

Il y a une série d’EPs que j’aimerais sortir avant la fin de l’année sur Let’s Play House et Coastal Haze, et ensuite j’entrerai dans l’hibernation hivernale. Je viens tout juste de finir une tournée de six semaines.

Seb Wildblood : Facebook / Soundcloud