Avant d’envahir le Rex Club ce mercredi 26 novembre aux côtés de Premiesku, le collectif de «house sous toutes ses formes » nous a concocté une sélection inspirée de 8 titres.

On les a rencontré mercredi 19 octobre à l’Apéro Chineurs de Rap à la folie Paris. Les gars de Latence Soundsystem, c’est la mystérieuse team de techniciens du groove qui s’infiltre sur tous les bons line-ups en cette fin d’année. Après des apparitions remarquées aux côtés de Fée Croquer ou Beau Mot Plage, cette clique de passionnés squatte ce 26 octobre le Rex Club en compagnie du trio Roumain Premiesku. Un événement qui ne laisse pas la petite famille de Latence indifférente : « On a vraiment de la chance de jouer avec eux, on les admire. Ils étaient déjà en 2012 à la Time Warp, ils sortent pas de nulle part. Et ils arrivent vraiment à faire ressortir leurs émotions avec leur musique » précise DSO. William (1/2 de Fatzo) enchaîne : « Ils ont un set up qui leur permet de jamer en live, malgré les contraintes techniques que ça peut générer c’est vraiment une démarche positive ».

Pour Latence, les soirées, les vannes et la bonne humeur ont commencé en décembre dernier dans un bar. À l’époque, un type qui mixe sur un controller croise un autre DJ qui lui donne deux trois conseils. Thomas, alias DSO, nous raconte la suite de sa rencontre avec son homonyme Tom Akman : « Au début c’est Tom et Tom. La rencontre du Tom, ça a fait un Tom au carré, puis on a ramené chacun un peu nos potes : on connaissait tous les deux Nico (Sled) qui est très proche de Clément (MOLE), qu’il nous a présenté. J’ai aussi ramené mes gars Lorenzo et Fatto (Fatzo). Max Cohle de SFX Recordings nous a rejoint quelques mois après, sans oublier Pierre (Pèb». On sent donc que l’ambiance est très famille, pote et pote de potes. Du coup lorsqu’il faut se départager pour une place sur le line-up, c’est un peu au petit bonheur la chance : « Honnêtement, on tire au sort » précise DSO, véritable porte parole du crew. Les cocus et les débutants ont donc plus de chance de mixer si l’on se fie aux adages populaires.

Malgré un blaze qui peut évoquer la lenteur, les gars de Latence n’ont clairement pas de temps à perdre. Dans la foulée de leur apparition au Rex Club, Max Cohle jouera ce 28 octobre au Petit Bain pour la Release Party du label Inertie Records. Histoire de fêter la sortie de la belle compile Captivate 001 en version galette avec les roumains Dragutesku, ainsi que le duo français Syn & Vlaskiu.

Enfin, difficile pour ces 8 passionnés de définir clairement leur registre, leur patte, leur style. Quand chacun donne sa réponse, ça part dans tous les sens. En plus, pas évident d’être clair et concis à partir d’une certaine heure et après un nombre de pintes indéterminé. Le grand débat du soir se soldera par un consensus : « On fait de la house, minimaliste pour la plupart des gars. Mais on est influencé par plusieurs genres comme la dub, l’acid et on explore parfois des univers plus soulful ». Illustration sonore de ces beaux propos avec cette playlist maison de 8 morceaux, chaque track représentant l’un des membres du collectif.

Max Cohle – « Failed Therapists »

Max Cohle nous fait découvrir sa dernière sortie vinyle.

Tom Akman – « It’s Magic »

Tom Akman qui présente un de ses derniers tracks chez Inertie, playlisté par Trax.

Kashawar – « Lofidub »

Morceau choisit par Nicolas a.k.a. Sled.

Max Graef – « Life On Mars »

Un track diggé par William, moitié de Fatzo.

Ben Sim’s – Dollar Bill Y’ All (Vocal Mix)

Une sélection de Lorenzo, autre moitié de Fatzo.

Titonton Duvanté – « Tate Test »

Un aperçu des goûts du deuxième Thomas, qui se cache derrière le pseudonyme de DSO.

Romanthony – Let Me Show Your Love (Re-Edit)

Choisit par Clément alias MOLE.

Natural Born Grooves – « Universal Love » (Club Mix)

Le petit dernier de la playlist. Une contribution de Pierre, Pèb pour les intimes.

EVENT REX CLUB

LATENCE : FACEBOOK / SOUNDCLOUD