Photo à la une © Fabrice Caterini

Nouvelle sur le terrain des agences françaises mais menée d’une main de maître par deux experts du secteur, Hello Sunshine Agency a les atouts de la réussite. Démarche militante et éco-responsable, engagée pour ses artistes… Dans les coulisses du booking avec Lucas et Simon. 

Baka G, Crowd Control, Denyl Brook, FRR FONK, ILIVOR, B From E, Jesse Bru, Maggy Smiss et Naux ont des esthétiques musicales diverses mais un point commun : Hello Sunshine Agency. Fraîchement née depuis la rentrée, l’agence a pourtant déjà toutes les cartes pour réussir en ayant pour têtes pensantes deux atouts-clés de la scène électronique. 

Lors de ses études en école de commerce, Lucas rejoint Nymphony Records, un gros label étudiant de musique électronique qui lui façonnent les bases de l’organisation d’événements et de la gestion de label. Suit la création du collectif Infrason où il pilote la direction artistique et la programmation, et la casquette de chargé de projet pour la collectif parisien (et organisateur du festival Japan Connection) Make It Deep. Les expériences ne manquent pas non plus à Simon, l’autre artisan d’Hello Sunshine Agency : acteur majeur de la scène lyonnaise et de la house française, il est à la tête du  collectif Happiness Therapy depuis 2014 (et son label éponyme depuis 2018), et évolue dans le DJing à travers son nom de scène Crowd Control. 

Après avoir officié plusieurs années sans se connaître, leurs chemins se croisent. Les affinités professionnelles se transforment en amitié. « On s’est rendu compte qu’on avait une manière de travailler assez similaire, une vision du milieu et de la musique et surtout des valeurs très proches. », explique Lucas. Car pour gérer la carrière de 8 artistes, il faut de l’huile de coude. « Le travail de fond pour développer le booking de nos artistes est juste phénoménal », confirme Simon.

Car chez Hello Sunshine Agency, le travail réside à 100% dans le développement des profils artistiques. L’intégralité des bénéfices est d’ailleurs investie dans l’accompagnement et la professionnalisation des artistes, en tant qu’agence et association à but non lucratif.

© Fabrice Caterini

On y trouve Baka G, une artiste house très prometteuse originaire de Suisse et résidant à Bruxelles ; Simon alias Crowd Control ; l’ex marseillais Denyl Brook dont l’excellent dernier EP I Wanna est sorti sur Hapiness Therapy ; le lyonnais Naux pour son projet solo ainsi que son duo live FRR FONK avec Dew Arte ; ILIVOR, le résident du crew parisien la Quarantaine, producteur et live performeur ; le canadien Jesse Bru, producteur house émérite qui officiait récemment sur Boiler Room, et enfin le danois B From E pour ses dates hors frontières. L’agence vient aussi d’intégrer Maggy Smiss, résidente historique du Ninkasi à Lyon. 

Alors comment se démarquer ? Face à d’autres grandes agences déjà structurées et pour défendre leurs prodiges, le binôme veut proposer une façon de travailler différente pour faire sa place. « On s’est posé la question : est-ce qu’on veut être une énième agence générique ou essayer de développer un modèle un peu différent ?”, explique Lucas, qui regrette parfois « que la relation avec les promoteurs est un peu trop verticale. En tant qu’organisateur, je trouve qu’on manque d’une dynamique « partenariale » où les relations se construisent sur le long terme, surtout avec des petites structures qui constituent pourtant la majorité du tissu événementiel électro français.

Responsabiliser la scène 

Le squelette d’Hello Sunshine Agency est né. Éthique, éco-responsable, safe et ouverte d’esprit, l’agence veut avant tout répondre à des problématiques évidentes. « Il nous tenait vraiment à cœur de nous engager dans des démarches de réduction de l’empreinte écologique des événements et du touring.”, précise Simon, qui regrette « qu’assez peu d’agences et d’artistes ont pris conscience des pratiques écologiquement catastrophiques d’un touring à base de 3 dates dans des pays différents sur un week-end, des voyages en avion, en jet privé…

Réduire au maximum les distances entre les dates, inciter les organisateurs via le rider (ndlr : fiche de demandes d’un artiste pour un événement) à grouper les trajets, prendre des hôtels proches des lieux et des transports afin se rendre à pied aux événement, limiter les plastiques à usage unique… Lucas et Simon utilisent aussi un calculateur carbone disponible gratuitement sur le site de la fondation GoodPlanet, pour proposer aux promoteurs les meilleurs choix de transports.

 

 

 
 

 
Voir cette publication sur Instagram
 

 

 

 
 

 
 

 

 

 

 

Une publication partagée par Hello Sunshine Agency ☀ (@hellosunshineagency)

Organisateurs d’événements avant d’être agents, le souci de créer des espaces de fête safe, libres et bienveillants est tout aussi important. « Sensibiliser aux bonnes pratiques et donner de la visibilité à cette cause est l’affaire de tous.tes, pas seulement des promoteurs.”, rappelle le duo qui demande sur chaque date un service de sécurité bienveillant, tout autant que de proscrire et punir la moindre forme de discrimination ou d’agression. Ils s’entourent aussi rapidement de Léa Albregue aka beberose dans la création d’une direction artistique en adéquation aux couleurs flashy et punchlines transparentes (« Les mains en l’air / Pas sur mes fesses”, Music Sounds Better With You”, Mon cocktail est déjà délicieux, merci.”). Le message est clair.

Travailler sans relâche pour permettre à leurs artistes d’illuminer les dancefloors, voilà une belle manière d’officier dans l’ombre. Pour commencer à travailler avec l’agence et inviter leurs artistes, un seul clic : lucas@hellosunshine.agency.

Vous pouvez suivre Hello Sunshine Agency sur Instagram, Facebook, Soundcloud et sur le site internet