Fondé en janvier 2013, ENCORE est une association lyonnaise caractérisée par son effort de modernité et d’originalité dans ses programmations, qui se veulent à la fois éclectiques et pointues. Aux grandes figures de la techno telles que Truss, Dasha Rush ou Dustin Zahn, succèdent celle de la house comme Chez Damier, Terrence Parker ou Octave One. Chez ENCORE, il y en a pour tous les goûts. On les retrouvera dès ce vendredi à La Machine du Moulin Rouge aux côtés de la Mamie’s

Sous quelles impulsions a été créé ENCORE, et quelles étaient vos perspectives à ce moment-là ?

On organisait tous les 3 des teufs avec nos 3 associations respectives et un jour on a voulu se rencontrer autour d’un café pour apprendre à mieux se connaître et on a émis l’idée en 2013 d’organiser un premier événement ensemble. Le courant est instantanément passé entre nous et ENCORE est né.

Qu’est-ce qui fait l’ADN de ENCORE et quels sont les éléments d’une soirée réussie pour vous ?

Pour nous, l’ADN d’ENCORE vient des diverses influences artistiques de chacun… On a tous les 3 des goûts musicaux bien variés qui nous permettent parfois de faire des plateaux inattendus.

Une soirée réussite pour nous : Un beau sold out, quoi que parfois ce n’est pas forcément génial pour le confort du public. Et bien évidemment les retours positifs du public post-soirée.

1597174_1037287702948128_7356137323395363057_o

Racontez-nous la soirée ENCORE qui vous a le plus marqué ?

Clement : Pour moi, il y en a deux. Les jours où on a réussi à booker pour la première fois Moodymann et UR à Lyon… Ce sont des échanges sur une année pratiquement, avec les différents agents. Le jour où ça s’est signé, je pense avoir crié très fort ! On parle de légendes quand même…

Bertrand : Chez Damier et Oussama K qui a été une soirée du feu de dieu avec une ambiance au poil du début à la fin. Impossible de ne pas citer celle avec Underground Resistance, notre premier véritable gros événement sur deux scènes.

Jacques-Antoine : Les 10 Ans de Perc Trax, je suis un grand fan de Perc. Pour moi, son label illustre ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui en matière de techno

chez-damier-dure-vie-encore

L’esprit ENCORE en 3 tracks c’est ?

Betrand : T99 – « Anasthasia »

Clement : Joe Smooth – « Promise Land »

Jacques-Antoine : Blawan – « Why They Hide Their Bodies Under My Garage ? »

Quels sont vos avis sur le nouveau rayonnement de la scène lyonnaise ?

Depuis bientôt 1 an et demi, c’est la cohue. Il y a presque 7 beaux événements par week-end, c’est incroyable. Beaucoup trop de soirées techno à notre goût, mais les structures qui programment ce genre de soirées le font vraiment bien !

Avec l’ouverture du Sucre en 2013, on peut dire que cela a beaucoup participé à l’expansion des soirées électroniques à Lyon. Au-delà du symbole du Sucre… la liste ne cesse de gonfler, que ce soit au niveau des clubs comme au niveau des collectifs ou des labels. Un point qui peut-être négatif (car concurrence), mais indispensable pour la scène lyonnaise.

Quels sont les collectifs lyonnais dont vous vous sentez proches ?

Papa Maman, Groovedge, Chez Emile, BFDM, Tapage Nocturne, Jacob, Moonrise Hill, La Chinerie…

Votre collectif mise sur les artistes de la scène locale, en avez-vous quelques-uns à nous conseiller ?

Oui c’est une volonté depuis le départ de faire croquer la scène locale et d’essayer saison après saison de faire jouer différents artistes locaux que l’on suit de près.

Artistes locaux que l’on conseille : Folamour, Kaffe Crème, Pablo Valentino, StaKhan, le crew Moonrise, Lb aka Labat, Dj Sentiments, The Pillotwings, J-Zbel, Judaah, Sacha Mambo, Guillaume des bois, Quarante & Un, Remi La Biche, Oussama K, Flore, Milena, Diane, Perrine , Palma, Kuna Maze, G’Boï & Jean-Mi, Lotfi, Sheitan Brothers…

Y a-t-il un artiste que vous avez particulièrement aimé recevoir ?

Todd Edwards, Chez Damier, Terrence Parker sont des bonhommes tellement à la cool et détente ! On s’est même lié d’amitié avec eux…

Vous organisez plusieurs soirées avec La Mamie’s, comment s’est fait votre rapprochement et qu’est-ce que cela apporte aux soirées ENCORE ?

Ah La Mamie’s … Une grande histoire d’amour et surtout d’amitié !

On organisait notre première soirée à Paris il y a 2 ans maintenant à La Machine Du Moulin Rouge et on ne connaissait pas grand monde sur place, hormis le crew Sonotown… On avait absolument besoin d’un co-producteur pour cette première soirée car on se sentait pas les épaules assez solides pour la faire seuls. Ça faisait longtemps qu’on suivait La Mamie’s avec la Ferme du Bonheur et leurs différents événements qu’on trouvait géniaux. Du coup, On les a contacté par hasard sur Facebook pour savoir si ils étaient chauds de co-produire notre première soirée et ils ont été chaud direct ! Depuis on ne se quitte plus sur Paris et nous sommes également en train de développer une résidence Lyonnaise avec eux !

14991477_1206406822786556_8063155447949692302_o

Vous avez organisé quelques soirées à Paris, avez-vous été bien reçus par le public parisien ? Ressentez-vous une différence avec le public lyonnais ?

Le public Parisien est aussi chaud que le public Lyonnais pour nous, du coup on ne voit pas de grandes différences à ce niveau là. La différence flagrante en revanche, est que les parisiens sont bien plus motivés pour se rendre à des teufs à 1h du centre de Paris pour des line up pointus , dans des lieux industriels… Sur Lyon, c’est plutôt au petit bonheur la chance, mais nous n’avons pas encore baissé les bras tout comme d’autres structures, bien heureusement.

Par contre il faut noter que bon nombre d’artistes nous font remarquer qu’ils adorent jouer ici car les gens sont toujours en 5e.

Quels sont vos projets pour la fin de l’année scolaire ?

Je pense qu’on peut le dire ici et c’est une exclusivité « médiatique » haha, nous reprenons la direction artistique d’un lieu mythique en plein centre de Lyon…

En ce qui concerne Encore, nous allons freiner la cadence des clubs de capacité moyenne pour se concentrer sur des jauges plus importantes et nous nous penchons déjà sur un éventuel Festival d’ici 2 ans.

Comment vous voyez-vous dans 3 ans ?

Un peu plus âgé qu’aujourd’hui et des cernes plus évidentes.

Dure Vie a pour slogan « La vie est dure, on vous l’adoucit ». Qu’est-ce qui vous rend la vie plus douce ?

Clement : Quand je voyage avec mon binôme !

Bertrand : Voyager, aller au cinéma et ma conjointe !

Jacques-Antoine : Le Saylor Jerry’s

saylor-jerry-dure-vie

Merci ENCORE d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Ils vous préparent d’ailleurs un weekend pas comme les autres. Le 6 et le 7 janvier, que vous soyez sur Lyon ou Paris, réservez votre soirée car ils vont retourner Le Sucre, La Machine du Moulin Rouge et le Transbo ! 4 ans, ça se fête comme il se doit après tout !

002-banniere-facebook-encore-dure-vie

ENCORE : FACEBOOK / RA / EVENT 4 ANS / SITE OFFICIEL / EVENT MACHINE 25 NOV