« No seperations or barriers », ce sont les mots employés par Distrikt Paris pour décrire leur concept. L’association voit le jour en 2015 et propose des évènements atypiques dans des lieux underground et encore inconnus du public, avec pour objectif de faire vivre aux participants un moment particulier. Good vibe only. Avec déjà plusieurs warehouses à leur actif et de jolis line-up faisant figurer des artistes tels que Varhat, Zendid ou encore Saverio Celestri, Distrikt est devenu un acteur incontournable de la scène micro française.

À l’occasion de la prochaine 60 degrés, organisée vendredi 10 février en association avec Amstram Gram et CrazyJack.fr, nous avons eu le plaisir de rencontrer Bassam, l’un des fondateurs de Distrikt et lui poser quelques questions. 

Comment s’est passée la création de Distrikt ? 

Le projet Distrikt a réellement vu le jour fin 2015 avec l’annonce de notre premier évènement. C’est le fruit de plusieurs (bonnes) rencontres et d’opportunités qui ont amené le projet à se concrétiser. Ismail et moi (Bassam) avions pour ambition d’offrir autre chose que de la techno, et spécialement de la minimal house, dans des warehouses et endroit originaux initialement habitués à la techno. Avec cette volonté  qu’on a pu partager avec les membres de notre équipe (Sofiane, Léa, Marie et Carolyne), le projet a pris forme naturellement et de façon efficace.

Qu’est-ce qui fait votre identité et quels sont les éléments d’une soirée réussie pour vous ?

Notre concept s’appuie sur la qualité et non la quantité, en organisant des évènements à taille humaine tout en mettant en place des plateaux artistiques cohérents favorisant la découverte sonore et la convivialité.

Nous accordons une grande importance au confort de notre public, en leur proposant des espaces authentiques et originaux avec des prix très bas. Notre mission est donc de sortir le public parisien des ambiances classiques style clubs ou festivals en favorisant leur sentiment de libération, sans oppression. Face à sa conscience et sa joie de vivre. Un teufeur heureux est le meilleur catalyseur d’une bonne vibe.

Une soirée réussie ? Un line-up à découvrir, un lieu atypique, des prix pas chers et un public qui danse : tous ces éléments pour créer une bonne vibe, c’est l’objectif ultime de tous nos projets.

interview-distrikt-paris-dure-vieVous vous associez souvent avec d’autres collectifs comme Crazy Jack, Insomnia ou Automatic Writing, qu’est-ce que cela vous apporte ?

Les seuls collectifs avec qui nous nous sommes réellement associés sont Crazyjack et AmstraGram pour le projet 60 Degrés. Pour les autres, se sont plus des invitations que nous leur adressons afin qu’ils viennent représenter musicalement leurs projets qu’on aime. La dernière en date étant effectivement l’invitation d’Automatic Writing, un label qu’on aime beaucoup et dont nos membres se sont liés d’amitié avec leurs fondateurs.

Y a-t-il un collectif avec lequel vous aimez particulièrement vous associer ? Y en a-t-il d’autres avec lesquels vous aimeriez collaborer ?

Étant donné le bilan positif à l’issue de 60 Degrés, nous avons énormément apprécié collaborer avec CrazyJack et Amstram Gram. Ce sont là deux collectifs avec qui nous partageons réellement notre identité. Notre vision de la fête est la même, ce qui facilite de façon efficace le travail en groupe car l’osmose est tout de suite présente !

Y a-t-il un artiste que vous avez particulièrement aimé recevoir ?

Varhat, Vinyl Speed Adjust, Dani Casarano et Hansel ! Ce sont des artistes que nous ne connaissions peu ou pas avant de les inviter à nos events. Tout de suite après, nous nous sommes liés d’amitié et nous avons ressenti un engouement identique pour les soirées passées. Nous n’hésiterons absolument pas à les recevoir de nouveau. D’ailleurs certains sont déjà reprogrammés !

L’esprit Distrikt en 3 tracks

L’esprit actuel de notre direction artistique et de notre mood pour 2017

Vous avez organisé une soirée avec Vid et Egal 3 à Lyon récemment, prévoyez-vous d’accroitre votre présence dans la ville des Lumières et d’y organiser des soirées régulièrement ? 

La soirée à Lyon avec Egal 3 aka Vid est le fruit du travail de l’agence Treetown à qui nous avons confié l’organisation de nos showcases en France et à l’étranger. Nous avons comme objectif d’exporter notre marque partout en France et à l’étranger en invitant des DJs qui nous sont proches en compagnie de nos résidents. En fonction des opportunités nous nous ferons un plaisir de revenir à Lyon.

On se rappelle encore les yeux pleins d’étoiles de la 60 degrés à Romainville. Mais à notre plus grande déception, la Distrikt programmée pour vos un an avec HardWorkSoftDrink le 31 décembre a été le théâtre d’une annulation injustifiée. Malgré un tel imprévu duquel il est difficile de se redresser, vous organisez une nouvelle édition de 60 degrés vendredi prochain et pas des moindres… Comment avez-vous trouvé l’énergie de continuer l’aventure et qu’attendez-vous de cette prochaine édition ?

Nous sommes toujours affaiblis par les tristes circonstances de la soirée du 31 décembre, qui plus est pour notre premier anniversaire. Toutefois, grâce au soutient infaillible de nos amis et nos infatigables fidèles followers, nous avons pu nous en sortir. Le chemin est encore long car le timing est contraignant, mais nous restons soudés et motivés pour offrir les meilleures expériences à notre public. Nous comptons sur 60 Degrés 2 pour nous permettre de nous relever définitivement tout en rendant la joie et la bonne humeur à notre public. Grâce à Crazyjack et AmstramGram, nous fournissons un travail d’équipe considérable pour mener à bien ce projet. Nous comptons donc sur la présence d’un maximum de kiffeurs pour profiter ensemble de ce line up de la crème underground. Et des étincelles il y en aura encore, on vous le garantit !!

Quels sont vos projets pour 2017 ?

2017 sera une année riche. Nous travaillons sur le lancement de notre label Vinyl Only avec le collectif BinarySound. Ensuite nous allons continuer à faire vivre la scène parisienne avec nos soirées dans des lieux toujours plus fous. Bien sûr, 60 Degrés sera de retour dès début février dans un nouveau lieu et un line up cinq étoiles. Nous comptons également faire évoluer notre patte musicale pour casser les barrières et proposer de la nouveauté à nos chers followers !

Merci Bassam d’avoir pris le temps de répondre à nos questions pour Dure Vie !

Distrikt : FACEBOOK

Crazyjack : FACEBOOK/SITE

Amstram Gram : FACEBOOK/SOUNDCLOUD

Bassam : FACEBOOK/SOUNDCLOUD