Photo à la une © Sarah Bastin

Après une série de performances filmées fin 2020, La Gaîté Lyrique s’associe de nouveau avec Underscope pour un nouveau format de livestreams : Culture Club. Collectifs, DJs et artistes live se relaient pendant trois mois, dont Dure Vie le samedi 24 avril avec La Mamie’s, Oden & Fatzo et Tryphème. Rencontre avec Brice Coudert, son programmateur. 

Dans le cadre de sa saison culturelle [Plein Ecran] de février à juin, La Gaîté Lyrique diffuse de nouveau une série de livestreams avec le média de musiques électroniques Underscope. Cette résidence est programmée par Brice Coudert, co-fondateur du projet et ex-directeur artistique de Concrete et Dehors Brut, qui y invite de nombreux DJs, collectifs et artistes live dans l’immense salle principale du lieu « pour soutenir la scène électronique française jusqu’à ce que les artistes, les collectifs, le public et les professionnel.les de la nuit retrouvent enfin les clubs ».

C’est avec impatience que nous vous donnons rendez-vous le 24 avril pour vous proposer une soirée sous le signe de la house avec le crew de La Mamie’s, et les lives puissants du trio Oden & Fatzo et de la compositrice et chanteuse Tryphème

Comment as-tu réfléchi la programmation Culture Club, les collectifs et artistes invités ? 

L’idée était avant tout d’aller chercher des performances intéressantes et originales artistiquement (et visuellement), sans jamais réfléchir à la popularité de l’invité.e, et surtout en « donnant la parole » en priorité aux artistes et collectifs locaux.

Au fur et à mesure de mon process de programmation, j’ai l’habitude de m’imaginer la photo de classe finale de tous les intervenant.e.s de tous les events, et j’essaie de faire en sorte d’avoir un groupe harmonieux que ce soit en terme de profil musical, d’origines, de genres etc… Cela fait un petit moment que je procède de cette manière là, mais le fait de ne pas être limité par des impératifs de remplissage de salle m’a laissé encore plus de liberté.

Observes-tu une belle solidarité entre clubs depuis le début de la pandémie ? L’envie de repartir de plus belle à la réouverture ? 

La solidarité était justement le principal mot d’ordre de cette série d’événements à la Gaité Lyrique. Lors de mes discussions avec Benoit Rousseau (le Directeur artistique de la GL), nous nous sommes directement entendu sur le fait qu’il fallait faire profiter un maximum d’artistes et de crew différents à ce programme. 

© Marie Rouge

C’est une chance inouï d’avoir un lieu avec une infrastructure et des équipes aussi high level, capable de proposer des événements de cette qualité en pleine crise, sans billetterie, sans partenariat avec des marques etc… Il était donc important pour nous de ne pas se contenter de faire notre truc de notre coté, et de faire profiter un maximum de monde comme Dure Vie, Barbieturix, 75021 ou Subtyl.

Quelle vision as-tu de l’avenir ?

L’avenir va être compliqué pour tout le monde à plein de niveaux, notamment économiquement. Mais niveau fête et culture, je pense sincèrement que l’on va vivre une période unique dans l’histoire.

Des jeunes qui ont eu 18 ans en 2020 et qui n’ont jamais mis les pieds dans un club, aux plus vieux qui sont en train de passer à coté de leur meilleure vie, tout le monde a bien compris que la Culture et la fête était indispensables à notre équilibre social et mental. Je pense donc que non seulement nous aurons beaucoup de monde qui voudront re-gouter à ce plaisir quand ca sera à nouveau possible, mais surtout que l’énergie sur les dancefloors sera magnifique en terme d’intensité.

Le livestream représente-t-il pour toi une opportunité pour la scène de pouvoir encore s’exprimer malgré le silence du dancefloor ? 

S’il n’y avait pas de livestreams, cela ferait maintenant plus d’un an que nous n’aurions pas pu assister à une performance live, et que les artistes n’auraient pas eu l’occasion de s’exprimer devant un public. Donc oui, merci internet et merci les livestreams !

Et également, cela permet de montrer que la Club Culture, ça n’est pas le cliché de la « boîte de nuit » que l’on veut souvent nous coller. Si on enlève l’aspect festif de la Club Culture, ce qu’il y reste est équivalent à ce qu’il se passe dans un théâtre, un opéra ou un cinéma : des artistes qui s’expriment, une multitude de techniciens et pros qui font en sorte que les artistes puissent performer et que la salle soit pleine, et un public. Et le fait que les gens suivent nos évènements en streaming depuis chez eux sans faire la fête en est bien la preuve. Et c’est très important de le montrer en ce moment.

Le line-up et cadre idéal d’une première teuf de “retour à la normale” ? 

Je préfère ne pas spoiler ce que je vous prépare !

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de La Gaîté Lyrique. Connectez-vous ce samedi 24 avril à 20h sur l’événement Facebook pour voir en direct le DJ set de La Mamie’s et les lives d’Oden & Fatzo et Tryphème.