Les DJs diffusant leurs mixes sur les réseaux sociaux pourraient être parmi les premiers et plus durement impactés par ces nouvelles restrictions.

Instagram, propriété de Facebook, a commencé à avertir les utilisateurs qu’une diffusion pour une durée de plus de 90 secondes de morceaux sous copyright pourrait entraîner la suspension de leur stream.

Lors d’un récent post intitulé “Mises à jour et lignes directrices pour insertion de musique dans les vidéos”, le réseau social détaille des conseils afin d’éviter de se voir notifier d’un futur arrêt de son live. On y retrouve notamment une injonction à inclure davantage de courts extraits de différents morceaux plutôt que des pistes complètes. D’après Instagram, qui ne peut révéler les détails techniques et pratiques des contrats en question, la diffusion de contenus protégés par des droits d’auteurs violerait leurs accords avec les labels et autres acteurs du secteurs.

Les DJs, encore plus en ces temps où les livestreams sont leurs seuls moyens de maintenir leur visibilité et d’échanger avec leurs publics, se retrouvent bien évidemment en première ligne face à ces nouvelles mesures, alors que les modalités et l’application concrète de ces injonctions restent encore floues. La mesure semble en tout cas ne pas faire d’exception comme le montre la demande du producteur New-yorkais Swizz Beatz aux participants de ses très populaires et régulières Versuz Battle de se plier aux règles mises en place par Instagram lors d’un récent live.

Instagram précise que ces préconisations s’appliquent également à Facebook, où le nombre de streams a connu une envolée depuis la fermeture des lieux culturels dans une grande partie du monde. Afin de s’y plier, Instagram encourage les artistes à puiser dans la banque de sons mise à disposition par Facebook

Les nouvelles mesures sont détaillées ici