Crédit photo : Blanche Clément

Membre de la Horde et tête pensante du collectif Tanière, Romain Dafalgang, tout juste rentré du Comète festival et du dernier acte du Brunch Electronik, s’est prêté au jeu de l’interview décalée. Nous le recevrons le 17 juin à LaPlage de Glazart aux côtés de Maxye, avant la belle date du 15 juillet pour la troisième édition de la Warehouse Alternative – Madness où son set tribal sera posé aux côtés de Mr Raoul K, Pouvoir Magique et MoMs. Rien d’épique ? Pourtant, on vous laisse juger par vous-même.

La plus grande fierté de ta carrière ?

Le simple fait de pouvoir commencer à parler de « carrière », y’a déjà de quoi être plutôt fier !

Ton livre de chevet ?

« Les Mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » de Marshall B. Rosenberg, c’est pas le truc le plus fun à lire mais c’est très enrichissant pour apprendre à se connaître soi-même et transformer les échanges du quotidien en échanges de qualité, même avec des gens que d’aucuns pourraient qualifier de « toxiques ».

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Il n’y a pas grand chose que j’écoute en cachette mais par contre le dernier morceau que j’ai trouvé improbable c’est « Une âme pour deux » de Damso, assez WTF dans son genre (parental advisory par contre, c’est assez sale).

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Mon pire de pire random memories remonte à une ancienne vie. J’étais ivre, j’ai dormi sur un canapé à même le club, j’ai littéralement été pécho par une fille qui devait être au moins aussi ivre que moi et c’est ma copine de l’époque qui a mis fin à la scène. Du grand n’importe quoi quand j’y repense mais c’était il y a vraiment longtemps car maintenant je me souviens de tout (ou presque) !

Une blague pas drôle que tu peux raconter ?

Je me permets de placer celle d’un pote faite récemment :

Quelqu’un qui parle : « (blabla…) Deep House »

« paouss » (dis « paousse »).

J’vous laisse avec ça…

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Manger des pizzas.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Anil Aras – « Dance MF« 

Technotronic – « Pump Up The Jam« 

Mr. De’ ft. Greg C. Brown – « Sex On The Beach 2000 » j’adore jouer en closing (d’ailleurs Technorama le ressort en vinyle et ça c’est une très bonne nouvelle!)

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Je passerais probablement mon temps à rêver d’en faire (considérant ici qu’être DJ c’est faire de la musique).

Si tu devais te réincarner en animal ?

Un loup ma gueule ! Kassdédi Horde, placement Tanière bim.

Ton premier vinyle ?

Je crois bien que c’est l’album « Scars » de Basement Jaxx ! Excellent album que j’ai écouté en boucle, notamment ce titre.

Si tu étais un objet ?

Un casque audio, de bonne qualité si possible.

Pour un homme : Si tu étais une femme, qui aimerais-tu être ? Pour une femme : Si tu étais un homme ?

Si on parle de femme célèbre, M.I.A sans hésiter.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

J’aurais beaucoup aimé vivre un set de Larry Levan ou participer à une fête orchestrée par Guy Cuevas

Un rituel avant de monter sur scène ?

Je pisse un coup, je me lave les mains, je prends une bière et je sors mon paquet de M&M’s. C’est fait sans superstition mais c’est quand même quasi mécanique.

Une machine fétiche / préférée ?

La TR909 (et tous ses clones, émulateurs et compagnie). Je ne suis pas spécialement fan de machines car je n’ai pas vraiment eu l’occasion de plonger dans cet univers pour l’instant mais je sais quand même que les sons de la TR909 me font un effet dont je ne me lasse pas.

Ton plat préféré ?

La pizza Marguerite de La Maison de La Pizza à Malakoff. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

« Atmospheric Funk » de Wax Doctor que je ne joue pas car c’est un morceau Drum’n’Bass et que j’ai pas encore réussi à placer ça dans un set… J’vais bien finir par y arriver !

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

J’ai très envie de jouer en haute altitude, au milieu des montagnes avec une vue sur tout ce paysage.

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

« L’Esprit du Shit » de Mad Rey ft. Jim Irie parce qu’il m’inspire la spontanéité et qu’il mélange des genres complètement différents tout en étant très propre (dans son genre de saleté).

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

Débrancher la mauvaise clé après mon set et donc couper le son, relancer un son, redébrancher la mauvaise clé… Pas facile.

Romain Dafalgang : Facebook / Soundcloud / RA