Crédit photo © Philipp Boegle 

Vingt ans après avoir touché ses premières platines, Rebekah est devenue une DJ internationalement reconnue par ses pairs. Sa tournée de 2017 à peine entamée fait un stop ce vendredi 6 octobre à La Machine du Moulin Rouge avec BLIND Series – et annonce le dévoilement de son nouveau live set techno hybride au public, truffé de nouvelles machines et férocement prêt à en découdre avec le dancefloor. Son extended set sera à découvrir aux côtés d’Endlec et un secret guest du célèbre label de Dubfire, SCI+TEC. Mais d’abord, en coulisses avec l’artiste. 

Ton livre de chevet ?

En ce moment je lis « Sound Design » de David Sonnenschen.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

En ce moment PJ Harvey – « Good fortune« , en boucle.

Ton premier « Random memories » de soirée ?

Jouer dans les bois derrière ma maison, faire des lances en bois et collecter les feuilles.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ?

Thomas Bangalter – »What to Do« 

Dave Clarke – « Thunder« 

Regis – « Careless Pedestrian« 

Si tu devais te réincarner en animal ?

Un chat, ce sont mes animaux préférés, du coup j’aimerais voir le monde de leur point de vue.

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

Gemini – « On the North Star » on Peacefrog.

Ton premier vinyle ?

L’album de Michael Jackson – « Bad »  ou celui de Madonna – « True Blue« , les deux pour mon cinquième anniversaire sur un système hifi.

Si tu étais un homme, qui aimerais-tu être ?

Joaquin Phoenix, toujours dévoué dans son art et consciencieux du monde dans lequel on vit. Il utilise toujours sa carrière pour sensibiliser les gens.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Kurt Cobain, je suis vraiment connectée à sa musique et j’aurais aimé pouvoir le voir en face pour ressentir son énergie.

Un rituel avant de monter sur scène ?

J’aime juste boire un petit café ou une boisson énergisante, pour me booster.

Ta machine préférée ?

En ce moment le Korg Volca Bass, pour une si petite pièce ça fait un son incroyable. Je peux en témoigner 🙂

Un plaisir coupable ?

Les Pringles dans ma chambre d’hôtel… je le justifie par le fait que je les perds ensuite pendant mon set.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Cassie – « A Night To Remember« , c’est juste trop deep pour mes sets mais je m’identifie vraiment aux paroles.

Ton instrument favori ?

J’ai joué de la flûte à l’école.

Si tu devais sampler une BO de film ?

La bande son d’Interstellar m’émeut vraiment, et plus généralement tout ce que fait Hans Zimmer est assez sensationnel.

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Hawaii, j’ai entendu que c’était un des endroits les plus spirituels du monde. Ce serait fun de pouvoir le visiter et vérifier par moi-même si la rumeur est vraie.

Le disque que tu regrettes de ne pas avoir acheté ?

Jeff Mills – « Wavetransmissions 1« , c’est mon prochain achat sur Discogs. J’attends juste d’avoir le courage de dépenser 50 euros dans un vinyle !

Complete album

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

Je ne suis pas sûre que c’est la bonne réponse, mais on se doit d’être tous généreux avec les autres et accepter d’avoir des opinons différentes. Il n’y a pas de comportement juste ou injuste, juste des manières différentes d’envisager les choses.

Rebekah : Facebook / Soundcloud / RA

Vendredi 6 octobreBLIND • Rebekah / Endlec (live) / Secret Guest