Membre de long haleine du collectif et label Copie Blanche, Pierre Moritz étonne autant qu’il impressionne : Fewnolder, Aquecoucou ou encore une de ses premières releases Honey (Don’t Let Me Go) ont fait de lui un des nouveaux producteurs house à suivre de près, et que l’on avait senti il y a 9 mois lorsqu’il nous avait offert un podcast. À l’occasion de la sortie de son nouvel EP « Dédé is Back » sur le célèbre label anglais Shall Not Fade, la Release Party aura lieu le samedi 24 février avec Increase the Groove au Nouveau Casino. L’occasion d’apprendre à le connaître en profondeur (littéralement).

La plus grande fierté de ta carrière ?

La Copie Blanche Family


Ton livre de chevet ?

Mon vieux ça fait un petit moment que j’en ai pas eu, faudrait peut-être que je m’y remette tiens.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

La musique officielle de la campagne de 81 de Jacques Chirac, mais je m’en cache pas tellement. D’ailleurs si quelqu’un a le 45 tours qui traine quelque part dans sa famille, je suis preneur !

 

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Eric Andre – ‘Yah boobay »

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Je mixais, j’ai mis un coup de tête à une cloche, je me suis ouvert le front et depuis j’ai une cicatrice que j’emporterai dans ma tombe.

Une blague pas drôle que tu peux raconter ?

En toute finesse :

Comment s’appelle la zone entre le vagin et l’anus ? Le cochonnet : c’est là que les boules vont frapper.

Je suis tombé sur cette blague sur yahoo answers quand avec mon coloc on cherchait réellement le nom de cette zone, on a mis fin à nos recherches suite à ce résultat.

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Boire de la bière, sûrement.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Kings Of Tomorrow – « Ancestors » pour le blackwiz vocal mix en particulier.

Funk Force Project – « Funk in NJ » (Original Mix)

Prince – « Chelsea Rodgers » qui est sur un vinyle d’edit de DJ K, l’original est trop cher pour moi… et là le type a rien changé, il a juste mis une loop de drum au début, parfait pour le mix.

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Je ferais du fromage je pense, et plein de trucs fumés.

Si tu devais te réincarner en animal ?

Je me réincarnerais en Louis Dauvergne, specimen rare.

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

Le TP du bon Parfum de Mr YT mais me connaissant en soirée j’ai peur de le sortir de l’étagère. Faudrait que je chope la compil Brand New Day sortie l’année dernière pour le jouer sereinement.

Ton premier vinyle ?

Le « I Never Knew Love » de Chez Damier.

Si tu étais un objet ?

Une bouteille de Picon.

Si tu étais une femme, qui aimerais-tu être ? 

Paris Hilton, comme ça je maitriserais l’art du djing.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Pete Rock & Cl Smooth qui est mon duo préféré dans le rap jeu, ils sont passés à Bordeaux l’année dernière quand j’y habitais encore, j’avais pas vu passer l’event, j’ai eu l’info le lendemain…

Un rituel avant de monter sur scène ?

Choper une pinte de bière et trier les disques dans mon sac (du plus calme à celui qui bombarde max).

Une machine fétiche / préférée ?

MPC2000XL bien sûr !

Quelle est ta passion inavouable ?

Mettre des pouces rouges sur Youtube, ça fait du bien de temps en temps.

Ton plat préféré ?

Les gnocchis à la crème, lardons, tomate, herbes de provence et fond de veau de mon Jojo.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Jazz Cartel – Expand, que j’ai depuis un petit moment mais j’ai jamais trouvé le bon moment pour le claquer, peut-être le 24 qui sait.

 

Ton instrument de prédilection ?

Le seul instrument dont je sais jouer réellement, la batterie.

Si tu devais sampler une BO de film ?

J’ai pas vu le film, mais ce serait la BO de Golden Dog un film japonais si je ne m’abuse. La jaquette donne pas envie mais le soundtrack est bien appréciable.

Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose en interview ?

Tu as eu quelle mention au brevet des collèges ? Ce à quoi je t’aurais répondu Très Bien.

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Chez Peak Performance à Chamonix et manger des pizzas à la viande avec Lolo.

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

Colonel Abrams – « As Quiet As Its Kept (Grassroots Dub) »

Simple et chanmax.

 

Le disque que tu regrettes de ne pas avoir acheté ?

Très récemment, l’album A Patotinha ‎– Energia A 1.000 Cilindradas, qui contient une prise de Let’s Groove de EWF en brésilien que je trouve chanmé. Il était à 20 dollz, je me suis dit allez je me le commande ce soir à la baraque. Niqué, maintenant faut claquer 50$ + 30$ pour le faire venir du brésil… J’aurais bien aimé le jouer, tant pis.

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

La Dure Vie, c’est quand tu te réveilles en lendemain de soirée, que tu te dis que tu as « vachement transpiré cette nuit ! » mais c’est qu’au niveau de l’entrejambe. Comme quoi il n’y a pas d’âge pour se pisser dessus au lit.

Pierre Moritz : Facebook / Soundcloud

Samedi 24 février : Shall Not Fade x Increase the Groove : Pierre Moritz launch EP