Découvert avec une première sortie sur La Chinerie, Malouane a depuis largement dépassé les périphéries de la capitale. Avec deux EPs remarqués cette année sur Imported Paris et Lagaffe Tales mais aussi une nouvelle sortie sur le label In Any Case Records dont il est un des co-fondateurs, ce jeune producteur parisien officie aux côtés du crew Chineurs de Paname que nous invitons le 9 septembre prochain dans l’oasis citadin de LaPlage de Glazart. La rentrée s’annonce chargée avec une seconde date le 2 septembre au Petit Bain – l’occasion de nous dévoiler ses secrets, ses influences, ses pépites, et pour certains inavouables… 

Ton livre de chevet ?

Les fourmis de Bernard Weber, je m’en lasse pas.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Évidemment…

 

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Y’a forcément eu quelques merdes sur certaines dates, mais une anecdote plutôt marrante qui me revient c’était quand je jouais à la Concrete à une même date que Tom Trago, une meuf est venue me voir en me parlant en anglais et elle était persuadée que j’étais Tom Trago. Ça m’a fait marrer surtout que j’ai vraiment un accent anglais à chier, mais je suis rentré dans le truc et je me suis retrouvé à prendre une photo avec elle et ses potes qu’elle a posté sur Instagram en taguant le vrai Tom Trago.

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Passer des heures devant des documentaires.

 

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

 

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Je crois que j’aurais organisé des teufs pour faire venir des gens qui font de la bonne musique.

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

Il a une certaine valeur matérielle mais c’est surtout un disque qui veut dire beaucoup pour moi !

Ton premier vinyle ?

 

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Fela Kuti sans aucune hésitation.

Une machine fétiche / préférée ?

En ce moment je dirais mon Moog Sub 37, tellement de possibilités que je m’en lasse pas.

Quelle est ta passion inavouable ?

Les documentaires du coup, de toutes sortes, surtout ceux qui se passent en dessous du niveau de la mer.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Je joue vraiment peu de morceaux avec des voix hyper soulful comme ça maintenant, je pense que ça irait juste pas avec ce que je joue actuellement.

Le track que tu aurais aimé produire ?

C’est un track que je trouve vraiment incroyable, j’ai toujours été un gros fan de toute la scène de Detroit.

 

Le disque que tu regrettes de ne pas avoir acheté ?

L’album de Kyle Hall sorti justement sur le label de Theo Parrish, pas intouchable du tout mais j’ai juste pas encore eu l’occasion de me le prendre !

Malouane : Facebook / Soundcloud / RA