Originaire de Bristol, JoeFarr est devenu un des nouveaux représentants de la techno industrielle (avec Truss et Perc notamment), fortement éprit des sonorités rave d’Angleterre. C’est son triplé sur le label de Tiga, Turbo Recordings qui lance sa carrière, suivi par des sorties remarquées sur Power Vacuum, Hype LTD et plus récemment ONNSET et Leyla. Mais le connaissez-vous réellement ? Rattrapage avec cette interview décalée. 

La plus grande fierté de ta vie ?

Assez récemment, quand ma fille de 4 ans m’a dit qu’elle voulait un disque, et quand je lui ai demandé quelle musique en particulier (pensant qu’elle allait me dire la bande son de la Reine des Neiges), elle m’a dit « de la techno papa s’il te plaît« .

Ton livre de chevet ?

En ce moment, l’autobiographie de ma grand-mère.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Probablement la bande son de « The Bodyguard« . Je n’ai pas honte de l’écouter, c’est surtout l’émotion irrésistible de Whitney qui me transporte.

Avec quel artiste/personne publique aimerais-tu partager un repas ?

Sûrement Tiga, parce que c’est une putain de légende et qu’il ne se prend pas au sérieux.

Ton pire souvenir de soirée ?

Deux mecs en train de pisser dans ma douche, ensuite ils se sont mis à poil et ils ont couru autour de la maison.

Une blague pas drôle que tu peux raconter ?

Je ne connais pas de mauvaises blagues.

Plutôt concert ou clubbing ?

Je choisirais un concert là tout de suite, parce que j’ai passé un bout de temps à jouer dans les clubs.

Ce que tu sais faire de mieux en dehors de la musique ?

Je peux résoudre pleins de choses, et même les boissons fortes!

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag / Ipod ?

Un mix qui n’est pas encore sorti et que j’ai fait pour un mec qui s’appelle Tony Phorse. C’est toujours le dernier track que je joue…

Ensuite, Dualit – « Rant ». C’est un track assez simple mais qui peut se suffire à lui-même ou être superposé avec un autre…

Then lastly the Truss remix of East India Youth.

Tu aurais fait quoi si tu n’avais pas fait de la musique ?

Probablement quelque chose comme magicien… En fait, je devais devenir professeur de tennis mais mais j’ai trouvé des loisirs plus attrayants.

As-tu déjà profité de ta position d’artiste en soirée ?

Je peux demander de l’alcool, c’est plutôt pratique. Une fois j’ai forcé un mec à conduire trente minutes pour aller chercher mon casque sans lequel je ne pouvais jouer à l’after, mais ensuite je me suis endormi dans le canapé!

Si tu devais te réincarner en animal ?

Ce serait sûrement un rapace, genre une buse ou un aigle, parce que soyons honnêtes, qui n’aimerait pas voler?

Une anecdote « Hard Life » à nous raconter ?

Je suis extrêmement chanceux d’avoir ce que j’ai, et ma vie a été plutôt facile, donc non.

Le vinyle le plus cher en ta possession ?

Je n’ai pas acheté de disque depuis un petit moment mais j’en ai bien quelques uns… Le plus cher je crois que ce serait Ansome’s and Ossian’s label – SLAM002 qui avoisine les 40/50 euros sur Discogs.

Le plus grand enchaînement d’after ?

Ils ne durent jamais très longtemps pour moi car je dois souvent aller prendre un autre vol, et j’ai aussi besoin de sommeil réparateur. Ennuyant, je sais.

Ton premier vinyle ?

Je crois que c’était « The Bomb » de The Bucketheads.. ça, ou bien de la speed garage, comme 187 lockdown.

JoeFarr : Facebook / Discogs / RA

Le 22 décembre pour la Fée CroquerFée Croquer – S3e5 : En famille