À l’occasion de sa venue à LNVRS à Nancy, le talentueux bruxellois Jacidorex s’est prêté au jeu de l’Inside Out et a répondu non pas sans humour à la moindre de nos questions. Âmes sensibles s’abstenir !

La plus grande fierté de ta carrière ?

La reconnaissance d’artistes que j’admire énormément.

Ton livre de chevet ?

« De la liberté » par John Stuart Mill.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

« La vie d’un pirate », le morceau issu de Peter Pan ! Et pas spécialement en cachette d’ailleurs.

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Marie Curry.

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Mes potes et moi faisions la teuf chez moi. On avait bu comme des tracteurs et on s’amusait à mettre des perruques et des vestes de fourrure. Puis on a décidé de sortir comme ça, donc on est allés dans un bar et j’ai passé le reste de la soirée à faire croire que j’étais un travelo… Des histoires comme ça, j’en ai plein d’autres si vous voulez !

Une blague pas drôle que tu peux raconter ?

Qu’est-ce qui est rose et qui s’étend ? Ma b***. Allez salut !

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Raconter des conneries. Et montrer mon cul.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

« Black Pegasus » de Dax J, « Salvation » de Mr. Gasmask et « Gargoyle » d’Acidolido

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Je ne fais pas que de la musique dans la vie ! En parallèle, je réalise un master en études européennes.

Si tu devais te réincarner en animal ?

En hibou.

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

Le disque « Sonderkommando » de Mr. Gasmask & Acidolido.

Ton premier vinyle ?

La première release du label Pure Analogue avec notamment mon propre track « Acid Vortex », c’est le premier vinyle que j’ai reçu. Sinon, le premier que j’ai acheté c’était « Metaphysix I » de l’écurie Ultramajic car j’adorais le morceau « Mind Image Made » et en plus la pochette était vraiment très belle.

metaphysix

Metaphysix I: Mentalism (LVX002)
Artwork : Pilar Zeta

Si tu étais un objet ?

Une pantoufle.

Si tu étais une femme, qui aimerais-tu être ?

Jeanne d’Arc.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

George Brassens ou Queen.

Un rituel avant de monter sur scène ?

Je me questionne sur le sens de mon existence.

Une machine fétiche / préférée ?

C’est une blague ? TB 303, ça vous dit quelque chose ? 
Roland TB-303

Quelle est ta passion inavouable ?

Les timbres-poste, j’ai un lourd passé de philatéliste…

Ton plat préféré ?

Tatare de gingembre aux clous de girofle !

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

« Aufstand » de Gesaffelstein. Je ne réussis jamais à jouer ce track car il est trop singulier pour pouvoir s’intégrer parfaitement à mes sets.

Ton instrument de prédilection ?

Le piano. Mais surtout pas dans de la musique électronique, c’est un pur sacrilège.

Si tu devais sampler une BO de film ?

Un film de boule ! Bon, soyons sérieux pour une fois : j’adore la bande son de « Angel Heart ».

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Sur un bateau mouche.

Le track que tu aurais aimé produire ?

« Les Sardines » de Patrick Sébastien parce que cette chanson incarne le bon goût et la subtilité.

Le disque que tu regrettes de ne pas avoir acheté ?

Aucun. Quand je veux un disque, je l’achète, tout simplement.

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

La première fois que je suis allé mixer à l’étranger, j’ai raté l’avion de retour pour Bruxelles car on s’est endormi à l’aéroport. Du coup, j’ai dû en prendre un autre qui atterrissait à Paris Beauvais… Dure vie, n’est-ce pas ?

Jacidorex : Facebook / Soundcloud