Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Par ce format « Inside Out » , comprenez un entretien one shot décalé, fendant, improbable, extravagant… bref, ce que vous ne lirez sûrement nulle part ailleurs sur un DJ et/ou producteur. Et s’il y a un nouveau cador de la house (qu’on suit pourtant depuis très longtemps), c’est bien l’allemand Interstate aux tracks redoutables. Vous avez sûrement déjà entendu l’incroyable Vanice Beach, jouée de nombreuses fois par Jeremy Underground.  En coulisses avant sa date au Bellona Club, invité par le collectif Sons Of House ce samedi.

Ton livre de chevet ?

En ce moment, c’est plutôt Netflix. Mais il faudrait que j’arrête un peu de prendre cette habitude. 

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Love You Sometimes de The Outcasts, c’est un track garage rock des années 1960 super mielleux et surtout super rare, et j’en suis complètement dingue.


Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Je suis actuellement en études de design des médias dans une école de sciences appliquées. À côté de ça, je gère un petit disquaire avec un ami dans ma ville natale – certes c’est en rapport avec la musique mais je me suis dis que j’allais le placer.

Ton pire « random memory » ?

À 16 ans, j’avais essayé de voler les lunettes d’un mec quand j’étais bourré. Idée super débile. 

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

1. Noodles – Feelings : un de mes tracks préférés de tous les temps, un classique UKG à balancer à n’importe quelle occasion. 

2. La B1 « Untitled » de Grain sur l’EP 12FAT04 : un track technoïde qui fonctionne toujours, surtout la monstrueuse bassline qui tape sec.

3. Herbie Hancock – I thought it was you : pas besoin d’explication supplémentaire je pense… 


Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ? 

Je crois que c’est Weed – Weed, un album de progressive/blues rock de 1971. Il doit coûter entre 800 et 900 euros, mais le vendre ça ne serait pas juste! (rires)

Ton premier vinyle ? 

Sûrement le Live bootleg de Joy Division. Je dois toujours l’avoir quelque part, c’est un super disque. 


Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

J’aurais adoré voir un concert de Black Sabbath mais je crois que c’est un peu tard maintenant… Miles Davis ou John Coltrane ça aurait été fou aussi.

Ta machine préférée ? 

En ce moment j’aime énormément la nouvelle Behringer Neutron. Sinon je cherche une friteuse aussi.

Une passion coupable ?

Les sodas. Tous.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Reaper de Bathory, juste parce que c’est impossible. 


Ton instrument de prédilection ?

Le Fender Rhodes. Ou la guitare avec une pédale à effet fuzz. 

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

Si j’avais pu faire Unglued d’Objekt je pense que ma vie irait mieux.



Le disque que tu regrettes de ne pas avoir acheté ?

Mother Long Tongue de Colonel Lloydie. Un morceau de dancehall génialissime, envoyez-moi un message si vous vendez une copie! (rires)

ENGLISH VERSION

Have you got a bedside book?

At the moment it’s Netflix. But need to get rid of that habit at some point.

One track you listen to in secret?

Love You Sometimes by the Outcasts, cheesy 1960’s garage rock lovesong, super rare to find but so in love with this.

What are you go at, besides music?

I’m currently studying media design at a local school of applied sciences. Moreover I’m currently running a small record shop with a friend of mine in my hometown (which is still music related, but I thought I just throw it in here).

Your wOrst « random memory »?

I tried to steal a random dude’s glasses when I was kinda drunk at the age of 16 or something! Stupid idea.

Can you share us 3 tracks which will never leave your DJ Bag?

1. Noodles – Feelings (One of my all-time favorites; super classic UKG roller for any occasion)

2. The B1 Track from Grain’s untitled record 12FAT041. Always working techno-ish slamming baseline monster.

3. Herbie Hancock – I thought it was you (Doesn’t need no further introduction, I think… Listen to the extended version from Directstep)

The most valuable record you have in your collection?

I think currently it is Weed – Weed, self titled progressive/blues rock album on Phillips from 1971. Think it’s about 800-900 Eur but trying to sell this one at the moment, it’s not really good, hahah!

Your first record?

Think it was a Joy Division Live bootleg. Still have it somewhere, great record.

Which artist would you like to see? (dead or alive)

Would love to see a Black Sabbath show but think the train’s gone now… Miles Davis or John Coltrane or sorts would be sick also, hahah.

Your favorite machine?

I really like the new Behringer Neutron at the moment. Also looking for a fat frier at the moment.

A guilty passion?

Soft drinks, for the most it.

A track that you love but you can’t play and why?

Reaper by Bathory, just because.


Your favorite instrument?

Must be the Fender Rhodes. Or Guitar with a fuzz pedal.

A track that you wish to produce (and why)?

If I could do Unglued by Objekt I think I would live a pretty happy life.

A record you regret not to have?

Mother Long Tongue by Colonel Lloydie. Digital Dancehall banger, hmu if you’re selling a copy, hahah.