Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Dans ce format Inside Out, comprenez un entretien one shot avec des questions décalées et improbables, sur tout que vous ne lirez sûrement nulle part ailleurs sur un DJ et/ou producteur, pour mieux le connaître. En coulisses avec Herr Krank, le producteur et artiste live à la sauce acid-jazz, pour les fans de TB-303 et piano, avant son set à Border City ce dimanche 9 août

La plus grande fierté de ta carrière ? 

La sortie de mon deuxième vinyl est une très grande fierté pour moi, et le fait de faire danser tout un public avec des tracks que j’ai entièrement produites l’est encore plus. Le seul sample utilisé est un vocal qui dure 2 secondes. Je vois aussi que les gens reconnaissent ma patte artistique dans chacun de mes sons, j’avais depuis longtemps envie de créer un univers unique et ça me touche beaucoup que les gens le remarquent.

Le vinyl sort le 27 septembre sur Helios Records

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ? 

Premier Gaou sorti en 2000 chez EMI France.

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ? 

Ludovic Navarre (de St Germain)

Ton pire « Random memories » de soirée ? 

Le jour où on m’a ramené d’une date dans un van sans sièges à l’arrière, sans ceintures, avec un groupe électrogène d’au moins 40kg derrière moi (à chaque coup de frein je voyais ma vie défiler), le volant du côté inversé, et le conducteur qui non seulement était fatigué de sa soirée m’apprend qu’il n’a pas le permis.

Une blague pas drôle que tu peux raconter ? 

Les unijambistes ça court pas les rues…

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ? 

La cuisine a.k.a. mon ancienne profession, un métier d’art et de passion tout comme la musique. J’ai arrêté la restauration quand la musique a commencé à prendre, j’aurais aimé aller loin en tant que cuisinier et en tant que musicien mais c’est impossible à mon humble avis, alors j’ai été contraint de faire un choix.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Tyree Cooper – Turn Up the Bass
The Regenade – Friend Within
Mule Jalard – L’incendie

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ? 

Chef cuisinier.

Si tu devais te réincarner en animal ? 

Une chouette. S’envoler et vivre la nuit ça me dit bien.

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

So What? EP sorti en 2019 chez Helios Records. (rires)

Ton premier vinyle ? 

Aphex Twin – Windowlicker

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ? 

Mozart, imagine le truc de ouf dans une warehouse là et un système son genre Funktion One.

Un rituel avant de monter sur scène ? 

Je compte les minutes…

Une machine fétiche / préférée ? 

Un orgue de Barbarie qui fait de l’acid.

Quelle est ta passion inavouable ? 

La Musique Assistée par Ordinateur.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ? 

DJ Aphrodite – Gangsta Gangsta, c’est un track Jungle au BPM élevé, l’occasion ne s’est pas encore présentée mais ça viendra.

Ton instrument de prédilection ? 

Le piano, évidemment.

Si tu devais sampler une BO de film ? 

Midnight Express.

Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose en interview ? 

Est ce que tu veux boire quelque chose ?

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ? 

Le Château de Versailles, j’y suis allé souvent petit et j’étais vraiment fasciné par cet endroit.

Pour suivre Herr Krank : Facebook / Soundcloud / Instagram