À l’occasion de son passage au Marvellous Island le dimanche 15 mai, Einmusik nous livre quelques anecdotes sur sa vie à travers une interview « décalée ».

 

DV • La plus grand fierté de ta vie ?

Einmusik • Mon nouveau studio tout neuf à Kreuzberg, à Berlin.

DV • . Ton livre de chevet ?

Einmusik • C’est « Ismaels Orangen » de Claire Hajaj.

urn-newsml-dpa-com-20090101-150414-99-01731-large-4-3

DV • Cette musique honteuse que tu écoutes en secret ?

Einmusik • Pour être honnête, j’écoute beaucoup de vieux hip hop et de classique. J’ai pas vraiment quoi que ce soit de honteux en stock.

DV • Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu aller diner ?

Einmusik • Je pense que ce serait vraiment intéressant de dîner avec Nils Frahm. C’est un musicien de grande qualité.

DV • Ta pire « Random Mémories » de soirée à laquelle tu as joué ou où tu es allé ?

Einmusik • Ces dernières années les soirées auxquelles je suis allé sont devenues de plus en plus pro, je n’ai pas vraiment eu de mauvaises expériences depuis bien longtemps.

« le club est une sorte de deuxième maison où je me sens plus libre. »

DV • Tu préfères les concerts ou les clubs ?

Einmusik • Ca dépend. Quand je suis seul je vais à beaucoup de concerts à Berlin. Ry X, Björk, Nil Frahm, etc. Les clubs c’est plus mon travail et ma passion, mon quotidien. J’aime les deux bien sur, et le club est une sorte de deuxième maison où je me sens plus libre.

DV • Qu’est-ce que tu fais de mieux en dehors de la musique ?

Einmusik • Je pense que je suis plutôt bon en cuisine et j’adore cuisiner.

DV • 3 tracks qui ne te quittent jamais ?

Einmusik • Sur scène j’apporte toujours mes propres morceaux, mais dans mes playlists il y a toujours « Celestial » de Luciano, un bon Depêche Mode et bien sur un morceau de synthé des années 80 bien classe comme « Fade to Grey ». Les chansons que je joue en tant que DJ, qui viennent de sortir ou qui sont à la mode, je les récupère le mercredi sur mon Global Radio Show à ibiza.

DV • Qu’est-ce que tu aurais fait si tu n’étais pas dans la musique ?

Einmusik • Il n’y a jamais eu de seconde option. J’ai commencé les études, mais il y avait toujours la musique. C’est ce que j’ai toujours voulu et la seule chose dont j’ai eu besoin dans ma vie. Parfois je me demande si je finirais pas fermier quand je serai plus vieux, mais pour le moment j’ai mon propre jardin, donc ça aussi c’est fait.

« Mon taf est merveilleux et me donne la possibilité de voyager dans le monde entier. »

DV • Est-ce que tu as déjà profité de ton statut d’artiste en soirée ?

Einmusik • Bonne question ! Bien sur j’ai déjà grillé des files à l’entrée des boites, mais pour être honnête j’en profite tous les jours. Mon taf est merveilleux et me donne la possibilité de voyager dans le monde entier. Je pense que c’est plus qu’un simple avantage.

DV • Si tu devais être réincarné en animal qu’est-ce que tu choisirais ?

Einmusik • J’aimerais bien être un chien. Mon chien. Je pense que mon chien a la meilleure vie.

DV • Une histoire « Dure Vie » que tu voudrais partager avec nous ?

Einmusik • Je pense que le truc le plus dur dans ma vie ça été de trouver ma place sur la scène musicale. On veut toujours être aussi brillant que ce truc ou ce gars et c’est difficile d’accepter qu’il faut suivre son propre chemin et son propre son.

DV • Le vinyle le plus cher que tu as ?

Einmusik • Oh j’en sais rien. J’ai de très vieux vinyles de mon père et de mon grand-père depuis que je suis jeune. Je n’en ai vraiment aucune idée, je pense que j’ai quelques trésors au studio, mais je n’ai jamais vérifié sur eBay ou quoi. Ce serait une bonne idée de le faire.

DV • Ta plus grosse suite d’after ?

Einmusik • Les afters sont intéressants quand il y a des gens intéressants en ce qui me concerne. Honnêtement, ça fait longtemps que j’en ai pas fait de très bonne. Tout le monde en parle, mais les meilleures que j’ai fait étaient à Ibiza avec beaucoup de potes et de soleil.

DV • Ton premier vinyle?

Einmusik • C’était le 7″ de Visage, « Fade to Grey »

Marvellous Island : Évènement Facebook / Jeu concours Marvellous Island

Einmusik : Facebook / Soundcloud

Interview réalisée par la Dure Vie Family et traduite par Saad