Photo à la une © Silvere Koulouris

Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Dans ce format Inside Out, comprenez un entretien one shot avec des questions décalées et improbables, sur tout que vous ne lirez jamais sur un DJ et/ou producteur. Aujourd’hui, focus sur l’étoile montante de la house française, Deborah Aime La Bagarre, avant son prochain set ce samedi 11 janvier à la folie paris, invité par La Fessée Musicale. Notamment propulsé par son track « La Marche en Descendant Du Train« , ce fan de house soulful de Chicago et Détroit est à suivre.

La plus grande fierté de ta carrière ?

Avoir rejoint Chevry Agency pour bosser et jouer avec des gars brillants et adorables.

Ton livre de chevet ?

En ce moment, La Zone Du Dehors d’Alain Damasio entre deux bouquins autour de la collapsologie.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ? 

Gérard Blanc – Une Autre Histoire. J’assume pleinement prendre une belle dose de plaisir sur le refrain.

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Double tête-à-tête avec Vitess et Herr Krank, le rêve. 

Random memories ?

Un homme qui me propose un billet de 100 euros en plein set pour me demander de passer un morceau de Michael Jackson (dont je me souviens plus du nom) que je n’avais bien sûr pas. La request à 100 euros non-assouvie.

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Du ski nautique.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Kerri Chandler – Don’t Wanna Think (Kaoz 6:23 Again)

Big Miz – Urgent

Loveland – Let The Music Lift You Up

Ton premier vinyle ?

Acheté à Detroit Threads, un des disquaires de Detroit : Terrence Parker ‎– Deep Detroit Heat Re-edits Vol. 1, avec notamment le morceau Set Me Free.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Quelques classiques en vrac : Dire Straits, Johnny Clegg, Michael Jackson, Queen, Diana Ross, Zapp and Roger, Chic, Led Zeppelin, George Benson, … 

Une machine fétiche / préférée ?

Le Microkorg XL que j’ai depuis 1 an. Son chaleureux, touché délicat !

Ton plat préféré ?

Tarte aux poireaux bio.

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Gérard Blanc – Une Autre Histoire. Je vois pas du tout quand passer ça, c’est regrettable malgré la bassline canon de la seconde partie. Je vais y réfléchir.

Ton instrument de prédilection ?

La guitare, j’en ai fait 10 ans mais pratique très peu en ce moment.

Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose en interview ?

Celle-ci justement, elle est vraiment top, merci.

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

L’hémicycle de l’Assemblée Nationale. 

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

Tell – Y’all Feel That Honey (Paradise Mix)

Il est brillant ce morceau et il a tout : de l’émotion, un riff de piano de zinzin, des percusfracassantes, des pads magnifiques et des gimmick vocaux subtils mais  bienvenus. Le tout avec un mix compact et explosif. 

Vous pouvez suivre Deborah Aime La Bagarre sur Facebook, Soundcloud et Instagram. Retrouvez-le en DJ set lors du prochain événement de La Fessée Musicale ce samedi 11 janvier : toutes les infos sur l’événement Facebook.