Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Par ce format « Inside Out » , comprenez un entretien one shot décalé, fendant, improbable, extravagant… bref, ce que vous ne lirez sûrement nulle part ailleurs sur un DJ et/ou producteur. Notre choix s’est aujourd’hui porté sur Christian Coiffure, invité à mixer au Terminal Club de Lyon ce vendredi 19 avril par le collectif Koud’Pokr : vous allez l’aimer. 

Figure de l’éclectisme lyonnais sans filtre et sans étiquette, Christian Coiffure est à fois le bras droit des groupes de digging et label lyonnais La Chinerie, et la nouvelle égérie de l’agence Press Play à Paris. Il partagera notamment les platines avec Charlotte Bendiks, une des figures du Salon Des Amateurs de Düsseldorf, référence européenne en matière d’avant-garde et d’expérimentation musicale. À ne pas manquer. 

La plus grande fierté de ta carrière ? 

Avoir des amis qui ont confiance en moi et en ma musique pour sortir mon premier vinyle ce printemps. (Spoiler : c’est sur Worst Records, le label de Positive Education).

Ton livre de chevet ?

Je suis entrain de finir le Sapiens de Yuval Noah Harari, c’est un gros best-seller qui essaye d’expliquer par quels mécanismes et évènements l’humanité est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. 

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Kanye West – « Bound 2« 

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Gérard Depardieu. 

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Une jeune nana à l’Iboat à Bordeaux qui n’arrêtait pas de gueuler sur Gboi & Jean-Mi pour qu’ils poussent le son et mettent plus de basses. Elle est allée jusqu’aux insultes. Très drôle à voir, serious gourmet shit.

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Procrastiner. 

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Fox The Fox – « Precious Little Diamond« 

Zomby – « Tarantula« 

Shanti Celeste – « Nu4him« 

Si tu devais te réincarner en animal ?

Une loutre. 

Ton premier vinyle ?

Flying Lotus – « Until The Quiet Comes«  (pour les tracks « The Nightcaller » & « Hunger » surtout. 

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Les Backstreet Boys. 

Un rituel avant de monter sur scène ?

Clés USB autour du cou, bouteille d’eau dans la main, T-Shirt dans le pantalon et une petite story insta avec écrit « big things are coming ». 

Une machine fétiche / préférée ?

Mon Nyborg 12 de chez Analogue Solutions arrive encore à m’étonner. 

Quelle est ta passion inavouable ?

Regarder des émissions de bouffe en ramasse. 

Ton plat préféré ?

Je dirais l’osso bucco (avec une bonne bouteille d’Amarone della Valpolicella) + un fraisier en dessert. 

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Etnik Sentetik – « Dasystem (Part 2) » 

Ça commence avec un gros synthé de trance, puis y’a un riff de hard rock avec guitare/batterie qui vient se rajouter avec le chanteur qui beugle dans le micro, en rajoutant le fait que c’est à 170bpm ça m’a jamais tenté d’essayer, je devrais.

Si tu devais sampler une BO de film ?

Clint Mansell – « The Last Man (The Fountain OST)« . 

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Grosse teuf dans l’hémicycle, avec le booth sur le bureau du président.

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?            

TLC – « No Scrubs« . Le RnB 2000 c’était autre chose en level de production. 

Vous pouvez suivre Christian Coiffure sur Facebook et Soundcloud. Retrouvez-le en DJ set à Lyon, ce vendredi 19 avril au Terminal avec le collectif Koud’Pokr.