Résidente fidèle des soirées Blocaus et récemment entrée dans la Triangle Agency (aux côtés de Blawan, DVS1 ou Spencer Parker), Anetha est sans conteste l’une des nouvelles représentantes phares de la scène techno française. Ses sets et productions oscillent entre vagues acid, mélodies mélancoliques et hypnotiques et surtout à force de techno féroce qui feront l’unanimité au CO2 de Nantes ce week-end

La plus grande fierté de ta carrière ?

Quand mes parents m’ont dit à la fin de mon premier set au Berghain: « merci de nous avoir fait vivre ce moment magique à 50 ans ».

Ton livre de chevet ?

En ce moment je lis un thriller : « Le bonhomme de neige » de Jo Nesbo, parfait pour ma tournée en Amérique du Sud 🙂

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

David Lynch.

Ton pire « Random memories » de soirée ?

C’était à l’époque où je ne jouais que sur vinyls. En arrivant à la soirée, le programmateur n’avait loué que des CDJ. J’avais une clef usb avec seulement 15 tracks dessus, juste en plus. Du coup j’ai joué chacun des morceaux, et j’ai dû arrêter mon set…

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Je suis diplômée de l’école nationale d’architecture et de paysage, donc je suppose de l’architecture 🙂 En général, j’aime bien dessiner et cuisiner aussi.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Oscar Mulero : « Mentally Induced Action »

ABSL : « Et le Soleil ne vint pas » (unreleased track)

Delroy Edwards : « Love goes on and on »

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

J’aurais probablement monté mon agence d’architecture avec des amis de ma promotion.

Si tu devais te réincarner en animal ?

En écureuil volant, c’est mon animal totem !

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

Scorp – « New Energy ». Une des tracks qui m’a le plus marqué.

Ton premier vinyle ?

Phoenix – « If I ever feel better ». C’était un cadeau de la personne qui m’a vendu mes premières platines vinyles.

Si tu étais un homme ?

Roger Federer, mon idole toutes catégories confondues !

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Serge Gainsbourg.

Un rituel avant de monter sur scène ?

Je lève la tête vers les lights, j’essaie de me focaliser sur le moment présent.

Une machine préférée ?

En ce moment, ma pédale de reverb « Blue Sky Strymon » que j’amène avec moi pour mixer.

Ton plat préféré ?

Les Ramens japonais, yummy !

Ton instrument de prédilection ?

Je n’ai pas d’instrument de prédilection, j’essaie de m’inspirer des sonorités du quotidien. Je suis aussi fascinée par les synthétiseurs 🙂

Si tu devais sampler une BO de film ?

La BO de « Stranger Things », ou plus récemment de « Dark » sur Netflix.

Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose en interview ?

Tout sauf la place de la femme dans la techno.

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

La Cité radieuse du Corbusier à Marseille.

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

Mathew Jonson – « Marionette » car c’est un morceau intemporel, qui me transporte à chaque fois.

Si tu étais un objet ?

Un tableau de David Hockney.

Anetha : Facebook / Soundcloud / Resident Advisor

13 avril CO2 presents Anetha (Nantes)

Des places sont à gagner dans notre Agenda