Photo en une © Tommaso Sgargetta

Aujourd’hui à la tête (et fondateur) du mythique club parisien du DJOON et du festival Djoon Experience en Sicile, Afshin n’en était pas à son coup d’essai. Promoteur, manager, producteur, DJ et incroyable collectionneur de disques, son rôle dans l’essor de la dance music française est incontestable – impliqué depuis la fin des années 80 dans la scène électronique avec des résidents tels que Laurent Garnier. À l’occasion de ses deux sets en all night long au Djoon ce vendredi et à l’Open Soul à la Prairie du Canal pour la Fête Nationale du 14 juillet, retour sur une personnalité qui continue de marquer les esprits.

La plus grande fierté de ta carrière ?

Avoir pu donner depuis 15 ans une plateforme à différents courants musicaux et artistes encore inconnus ou oubliés, et aussi d’avoir participé à l’essor de la scène dance parisienne avec les dimanches Dance Culture de Greg Gauthier. 

Ton livre de chevet ?

Les romans de Khaled Hosseini (« Les Cerfs-volants de Kaboul », et autres)

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

« Dirladada » par Olympic Reunion découvert grâce à une compile de DJ Bronco, improbable mais je ne l’écoute pas en cachette 😉

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Quincy, pour moi le producteur le plus éclectique du siècle dernier… Alex Finkin j’en profite pour te dire que je suis vert de jalousie !!! (Programmé à Montreux avec son groupe The Fine Keys & Aloe Blacc, ils ont passé la soirée avec). 

Ce que tu sais faire de mieux hors de la musique ?

Jouer au ping pong.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

« Love Brought Me Back » – DJ Rogers

« You Got To Be The One » – Maryann Farra & Satin Soul

« Nothing On Me » – Curtis

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

Décorateur ou architecte. 

Ton vinyle le plus précieux ?

Fin 90 avant le Djoon, j’ai rencontré Mel Cheren pour un autre projet. Il m’a dédicacé un des dernier West End, on a pu discuter 2 bonnes heures à parler du Paradise Garage et de la scène new yorkaise de l’époque…

Ton premier vinyle ?

Love Unlimited Orchestra – « Love is Back« 

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Un de mes grands regrets, j’étais trop jeune pour y être mais j’aurais voulu voir le dernier concert de Bob Marley au Bourget !

Ton plat préféré ?

Le tadigh iranien, sans hésitation !

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Ka Esi Le Onye Isi Oche Gentleman Mike & his trio – le morceau est cool mais très lent, je n’ai pas encore eu l’occasion de le placer !

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Mon rêve ce serait de pouvoir jouer en Iran, sur une grande place comme la place Naghsh-e Jahan à Ispahan ! Le spot est incroyable, et voir les iraniens faire la fête en plein air avec du gros son serait top ! Un jour peut être ! 

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

On avait prévu d’organiser une soirée Djoon à Miami pour la WMC, et on avait réussi à trouver un hôtel parfait : super conditions, chambre gigantesque où on pouvait squatter à 10… L’appart avait appartenu à l’ancien boss de Island Records. Sauf qu’arrivés sur place, on se rend compte que la chambre est directement au dessus d’un autre club qui a tourné quasiment 24/24 entre les soirées et les after ! La chambre au-dessus des caissons de basse, c’est moyen.

Afshin : Facebook / Soundcloud / RA

Samedi 7 juilletMy Grooves Season Closing w/ Afshin (entrée gratuite sur liste)

Samedi 14 juilletOPEN SOUL • San Soda・Hugo LX・Afshin・Make It Deep・Into The Deep