Dure Vie est fière de vous présenter son nouveau partenariat avec un des acteurs culturels les plus influents du bassin bordelais: l’I.Boat. Il était temps de faire la lumière sur ce joli navire qui vient de souffler ses 3 bougies.
Issu d’un travail de fond du Batofar à Paris, le bateau est amarré aux Bassins à Flot. On retrouve dans son aménagement le chiffre 3, avec différents étages bien spécifiques:

  • Salle de concerts et clubbing d’une capacité de 350 personnes
  • Restaurant à la cuisine créative avec 2 bars terrasses,
  • Espace événementiel et exposition

Coté programmation, l‘I.Boat se situe comme un pôle culturel en matière de musiques électroniques et dʼarts numériques, grâce notamment à une ligne pluridisciplinaire, innovante et pointue. Reprenant le flambeau porté par Le 4 Sans quelques années auparavant, le mot d’ordre est l’éclectisme, invitant des artistes confirmés de la scène nationale et internationale, comme de nouveaux talents issus des scènes alternatives et émergentes.

Le line-up d’anniversaire du mois dernier était particulièrement affriolant : le duo hippy chic du moment Pachanga Boys a mis un point d’orgue a un défilé de jolis noms, tel que le talentueux MCDE accompagné de ses acolyte de Smallville Records, l’excitée frenchy Yelle ou encore Miss Kittin et sa copine Mlle Caro. La semaine d’avant, papa Garnier s’était occupé du warm-up avec un set à rallonge qui a fait tanguer le ferry jusqu’à une aube avancée.

L’I.Boat se veut également un espace de diffusion et de création à disposition de la scène artistique et musicale bordelaise, pour les acteurs locaux investis dans le champ musical actuel (labels, associations), mais également pour les acteurs du secteur culturel (danse contemporaine, dessinateurs, grapheurs, designers).

La programmation fait une place importante aux producteurs locaux qui font vivre la scène bordelaise mais aussi au jeune public au travers des projections, workshops et spectacles. La politique du bateau se base sur zéro subvention et des préventes proposées à un prix accessible pour le grand public.

Contre vents et marées, l’I.Boat a su rebondir cet été après avoir été touché par une fermeture administrative qui a défrayé les chroniques du centre-ville bordelais. Depuis, Corinne Bauer la gérante officielle a repris avec son skyper François Bidou le gouvernail du bateau. Benoit Guerinault quant à lui est place en haut sur la hune et gère la direction artistique. Comme Tintin, le bateau s’adresse à un public de 7 à 77 ans et organise des brunchs dominicaux en famille avec le retour des activités kids, ateliers DIY et expos de qualités.

Du coup, l’I.Boat se retrouve figure de proue d’un mouvement concernant les projets bordelais regroupés sous la bannière « culture & fête ». Un dialogue est en place avec les institutions et tout le monde est d’accord pour affirmer que la ville besoin de développer et pérenniser ce secteur qui est vital au rayonnement de la cité.

De ce constat, Dure Vie prendra joie à relayer les informations de la programmation du bateau et communiquera de façon mensuel sur les temps forts à ne pas louper. Et comme le dit si bien Hervé Bazin : »La vie, c’est comme la mer, elle ne porte que ceux qui remuent. »

So move your body on the boat, you’re welcome on board !

by NICOLAS CHÉNO

I BOAT La péniche bordelaise s'impose Nicolas Cheno Dure Vie3

I BOAT La péniche bordelaise s'impose Nicolas Cheno Dure Vie6

I BOAT La péniche bordelaise s'impose Nicolas Cheno Dure Vie9

I BOAT La péniche bordelaise s'impose Nicolas Cheno Dure Vie8

IBOAT / BAR ET RESTAURANT / I.boat

I BOAT La péniche bordelaise s'impose Nicolas Cheno Dure Vie4