Photo à la une © Charlotte Béja

Ce samedi, le Hasard Ludique poursuit son envie d’accompagner les talents féminins avec le format La Kauzette, un événement de 16h à 5h entre DJs sets, ateliers de mix et stands. 

Via son cycle d’évènements La Kauzette, le format d’Infrason valorise à la fois le dancefloor, les ateliers, débats, activités et surtout line up 100% féminins pour  mettre en lumière le travail des femmes dans les musiques électroniques. 

Pour autant, La Kauzette ne veut pas se construire avec l’étiquette d’une organisation événementielle aux événements uniquement construits avec des artistes féminines. « On est bien conscient.es que la non-mixité des line up fait débat, l’important c’est de ne pas en faire une « marque de fabrique » marketing. », explique Louise. Grâce à leurs valeurs de partage, de bienveillance, de solidarité et d’ouverture d’esprit, cette pierre angulaire d’une parité des line-up va de paire avec la volonté de créer des lieux de vie safe et engagés. 

Le grand événement de closing de l’année aura lieu au Hasard Ludique à Paris ce samedi, de 16h à 5h du matin en format open air et club. L’après-midi sera en entrée gratuite et accueillera un village éphémère avec tatoutages, friperies, stand de CBD ou encore un atelier d’initiation au mix réservé aux femmes.

Dès 22h, place ensuite à une programmation aussi éclectique qu’assurée entre house, disco, breakbeat, ghetto et techno, avec Charleeps, MZA, Olympe4000 et Nite Fleit. Pour plus d’immersion, un VJing engagé est aussi prévu par l’équipe de Consentis, l’association qui promeut une culture du consentement et lutte contre les violences sexuelles dans les lieux festifs. 

Une initiative salutaire du Hasard Ludique qui a placé la création féminine au centre de sa programmation, avec à venir encore la rappeuse Duah Saleh le 5 juillet, ou enncore le Twerk Alet Crew de Patricia Badin le lendemain. 

Toutes les informations sont à retrouver sur l’événement Facebook et la billetterie en ligne